***·BD·Jeunesse

Le roi louve #1: la rébellion de Petigré

couv_440718
BD de Denis Lapierre, Emilie Alibert et Adrian.
Dupuis (2022), 54p., série en cours.

Le Loi dynastique est claire: l’héritier du royaume doit être mâle pour pouvoir régner. Pourtant, comme tous les Loups, Petigré change de sexe à chaque lune et se sent fondamentalement femme… D’un tempérament rebelle, elle décide de fuir avec son amoureux le brave Rum en attendant que son genre se fixe pour toujours!

Le Roi Louve : nouvel épisode ! | spirou.comCela faisait longtemps qu’un univers fantasy ne m’avait pas autant intrigué après un tome d’ouverture. Sur un sujet classique de l’héritier(e) rejetant la tradition et partant pour acquérir sa liberté, les auteurs utilisent le vernis magique pour aborder le thème très d’actualité mais pas si simple à traiter en BD de l’identité sexuelle. A une époque où nombre de jeunes s’interrogent sur ce qu’ils sont et où la barrière classique garçon/fille est plus mouvante que jamais (Maudoux en avait parlé dans son très bon Vestigiales et des œuvres sur l’Intelligence artificielle abordent également régulièrement la question) au grand dam de la galaxie réac qui alimente l’actu, il est intéressant d’apporter cette nouveauté sous le prisme simplifié d’une race hominidé dont le genre ne se stabilise qu’à la puberté. A lire la quatrième de couverture on sent d’ailleurs la volonté des auteurs de créer un monde fort complexe qui rebat la plupart des constantes de notre monde: les humains sont ovipares, les insectes ont muté et le climat semble bien perturbé. Si on n’évoque qu’une partie de ces questions dans ce premier tome cela suffit à déstabiliser nos habitudes de lecteur en se demandant quelles conséquences ces facteurs pourront bien avoir sur l’intrigue qui débute. Comme tome d’ouverture l’histoire se focalise en effet principalement sur la découverte des personnages et l’équipée héroïque qui doit se constituer pour démarrer la grande Quête. Avec un général félon qui rentre tout à fait dans le rôle du grand méchant, des conflits dynastiques et une guerre larvée, le contexte est suffisamment explosif pour nous emporter dans ce monde lointain. Le Roi Louve [Émilie Alibert / Denis Lapière / Adrián Fernández Delgado]

Avec une intrigue encore bien brumeuse ce sont donc les personnages, les dialogue et l’humour qui font le boulot pour nous accrocher très efficacement. Le style graphique de l’école hispanique rappelle Munuera,  ou Ruiz dans un aspect hyper-dynamique au trait léger mais à la mise en case fort inspirée. Certains pourront trouver le dessin trop fruste mais il est indéniable que la maîtrise technique permet d’évoquer en quelques traits et une colorisation là aussi simple mais diablement efficace. On ressort de cette introduction neigeuse assez envoûté, encore bien incertain quand à ce qu’on va découvrir mais très motivé pour accompagner le duo Louve-Humain dans des aventures épiques.

note-calvin1note-calvin1note-calvin1

3 commentaires sur “Le roi louve #1: la rébellion de Petigré

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s