***·East & West·Nouveau !·Rapidos·Service Presse

Skyward #2

esat-west

Comic de Joe Henderson, Lee Garbett et Antonio Fabela
Hi comics (2020)  2 vol paru en France. Série achevée en 3 volumes aux USA. 136 pages/volume.

bsic journalismMerci aux éditions Hi comics pour leur fidélité.

skyward-2

En fuite, Willa et Edison se retrouvent coincés au milieu de la campagne et découvrent l’étonnante évolution de la faune hors des villes. La belle histoire que Barrow a raconté aux citadins est bien loin de la réalité…

J’étais sorti un peu frustré de ma lecture du premier volume qui malgré un très bon démarrage et un personnage principal fort sympathique avait du mal à développer une intrigue véritablement originale et péchait par des planches un peu pauvres. Avec les mêmes limites ce second volume nous propose de déplacer le cadre vers la forêt occupée par des insectes ayant fortement grandi du fait de l’absence de gravité et de la contrainte liée. L’humanité se retrouve ainsi bien faible face à de tels monstres voraces et doit apprendre à utiliser certains animaux pour résister. MYSTERY COMICS: SKYWARD #7, de Joe Henderson et Lee GarbettCette aération du background fait du bien en ouvrant le champ des possibles avant que le grand méchant machiavélique arrive pour se rappeler à notre bon souvenir. L’intrigue est construite autour d’un triangle « amoureux » assez classique entre la foldingue Willa, le chétif Edison en mode bon copain et le colosse chez des fermiers qui semble recouvrer toutes les caractéristiques du héros parfait et qui ne laisse pas la demoiselle de marbre. Vous l’aurez compris, ni la structure ni l’intrigue ne révolutionnent le genre (des insectes géants ce n’est pas forcément révolutionnaire en SF…) et ce sont bien les interactions entre personnages qui permettent de s’intéresser à cette série. Les dialogues sont en effet assez savoureux (avec une très bonne traduction) et les auteurs s’amusent à créer des situations décalées qui nous décochent souvent un sourire. Pour le reste l’équipe a du savoir faire, sait gérer ses rebondissements et révélations… mais on a le sentiment qu’ils ne décollent jamais vraiment d’une ambition fort modeste accrochée au seul objectif hypothétique de rétablir la gravité grâce au carnet du papa de Willa. Si le scénario en profite pour nous rappeler à des thématiques écologiques fort actuelles (l’industrie agro-alimentaire opaque, le mythe du progrès, la séparation entre villes et champs, plus prégnante que jamais dans les Etats-Unis de Trump…), l’ensemble des conflits reposent sur l’intérêt pour les uns et pour les autres à maintenir cette situation zéro-G ou de l’abolir. L’idée de départ est intéressante mais c’est un peu court pour tenir trois longueurs. Il en est de même côté visuel avec une étonnante difficulté à gérer des séquences d’action profitant de l’élément physique pour créer des jeux de découpage et des mouvements innovants. On termine ainsi cet album comme le premier, un peu frustré et toujours en attente du coup de folie qui ferait sortir cette série de la vaste moyenne des comics juste sympa.

A noter que l’édition reliée du dernier volume est sortie en aout aux Etats-Unis, ce qui peut laisser envisager une conclusion chez nous en début d’année prochaine. Une édition intégrale est également annoncée pour mars aux Etats-Unis.

note-calvin1note-calvin1note-calvin1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s