****·BD·Nouveau !

La cour des miracles

La BD!
BD de Stephane Piatzszek, Julien Maffre et Laure Durandelle
Quadrant (Soleil) (2017-2021), 46p./volume, série achevée en 3 volumes.

Couverture de La cour des Miracles -1- Anacréon, Roi des GueuxCouverture de La cour des Miracles -2- Vive la Reine !Couverture de La cour des Miracles -3- Le crépuscule des miracles

Lorsque le jeune Louis XIV monte sur le trône de France le pays a deux rois: celui du monde d’en haut et celui du bas peuple, de la plèbe parisienne qui contrôle le crime et délit dans la capitale et un territoire où aucun honnête homme ne s’avise de se rendre. Cet affront à son autorité pousse le roi à décréter la guerre à ce Roi de Thune. Laquelle des deux puissances surplombera l’autre?

La cour des miracles tome 2 - BDfugue.comLa Cour des miracles fait partie des fantasmes de nombre d’auteurs qui à la suite de Victor Hugo ont pris moultes libertés avec l’historicité des lieux et des personnes. Si Brugeas et Toulhoat ont poursuivi l’idée « romantique » de l’auteur de Notre-Dame de Paris en situant leur action au Moyen-Age, les traces de cet monde souterrain remontent en réalité au XVI° siècle. Julien Maffre (qui s’est fait remarquer sur le réputé Stern) et Stephane Piatzszek (qui m’avait impressionné avec son Chevalier à la Licorne et sur le très bon Oubliés de Prémontré) situent ainsi leur intrigue sous un Roi Soleil dans la fleur de l’âge et désirant incarner une modernité destinée à balayer les réminiscences du Moyen-Age en éliminant cette zone de non-droit et cet affront à son autorité toute puissante. Les personnages présentés sont donc souvent historiques (avec une apparition de Molière) et reprennent la destruction de ce fief du crime par le roi.

La cour des miracles – tome 2 – bd – cape et épée – historique – drame –  stéphane piatzszek – julien maffre – laure durandelle – paris – combat –  Branchés CultureLe ton très dur montre un roi des gueux à la fois égocentrique et désirant assurer sa descendance via son fils et sa fille. L’amour n’a pas vraiment lieu dans ce monde de souffrance et très vite des rivalités internes vont mettre à bas le pouvoir de ce Grand Coëstre. La riche galerie de personnages dont on ne nous dira pas tout des relations anciennes permet de donner une grande richesse à ces conspirations internes et externes. Sous le drame de la mission donnée au lieutenant de Police d’endiguer la pègre c’est donc bien un thriller socio-politique qui nous est proposé dans cette passionnante trilogie aux fort belles couvertures. Si les dessins peuvent paraître brouillons, la très subtile colorisation les renforce et appuie les détails appuyés dans une envie de réalisme et une gestion du mouvement très lisible.

Mais surtout c’est le scénario de très grande qualité qui marque en plongeant le lecteur dans un tourbillon dont il ne pourra jamais anticiper la suite. Les schémas classiques des méchants, des traîtres et des bons sont battus en brèche ici en n’indiquant jamais de déterminisme ou de happy end. L’arrivée dans l’intrigue d’un brillant mousquetaire ajoute un gros intérêt en développant l’aspect politique du royaume de Louis XVI, ses manigances de cour et ses jalousies de pouvoir. Proposant de beaux panoramas du Paris XVII°, des scènes de bataille puissantes et une vision de l’arrière-cour du royaume, La Cour des miracles est une sacrée surprise qui rappelle la qualité d’un scénariste trop peu connu et la démonstration qu’avec un bon scénario on peut rendre passionnants les contextes de niche.

note-calvin1note-calvin1note-calvin1note-calvin1