***·Manga·Nouveau !·Rapidos·Service Presse

Dr. Stone #12-14

esat-west

Manga de Riichiro Inagaki et Boichi
Glénat (2020), 14/19 tomes parus.

bsic journalismMerci aux éditions Glénat pour leur confiance.

couv_401458Couverture de Dr. Stone -13- Science Warscouv_414036

Le royaume de la Science a pris la mer en direction du signal et découvre une ile occupée par un peuple impliqué dans la pétrification… 

Attention, Spoilers!

Scan Dr. Stone 102 VF scan • one piece scanNous retrouvons Senku et le royaume de la science dans le douzième tome, partis pour bâtir un gigantesque voilier à moteur destiné à les emmener vers la source de la pétrification. Cela prendra un an, ce qui nécessite plusieurs pages d’ellipses en forme de reportage journalistique permettant de jolis montages graphiques. S’ensuit une grosse révélation sur la pétrification, que l’on n’attendait pas de sitôt, avec un cliffhanger de la mort qui tue! Cela ne veut pas dire pour autant que l’histoire s’accélère car comme à leur habitude les auteurs s’arrêtent à chaque teasing pour un retour en arrière ou un détour dans une nouvelle séquence. Chaque prétexte est bon pour une invention! En introduction Boichi nous rappelle sa passion et sa précision pour tout ce qui est technique, en écho à sa série parallèle, Origin. En fin d’ouvrage, outre les habituels courriers des lecteurs, Glénat nous propose un mot croisé.

Le treizième tome se concentre sur la préparation cosmétique de Kohaku qui doit infiltrer les nouveaux adversaires qui ont à nouveau pétrifié leurs compagnons. Si cela permet de développer des infos sur la chimie naturelle des crèmes, rouges à lèvres et sur la biologie des cheveux ce n’est pas la séquence la plus passionnante même si l’humour (graphique notamment avec une Kohaku décidément craquante!)  est toujours là. Ce volume comprend donc quelques longueurs  même si le rythme reste très rapide et le découpage haché comme depuis le début de la série. Maintenant que les mécanismes sont entendus, les ados adorent cet univers qui correspond parfaitement à leur univers à la fois moderne, décalé et en interrogation. Les ventes affolantes de cette série ne sont donc absolument pas surprenantes pour un Shonen qui rassemble tout ce qui peut plaire à son public cible.

Le quatorzième volume des aventures de Senku et ses amis voit un nouveau drame alors que l’élixir de dé-pétrification a enfin été créé… Car outre l’infiltration du sérail par Kohaku il va être nécessaire de récupérer tous les morceaux des statues de leurs amis, brisées et jetées à l’eau par le royaume pétrificateur! Une bonne occasion d’inventer la bouteille à oxygène avant de pouvoir s’atteler à la création d’un drone capable de récupérer l’artefact Medusa, procurant le pouvoir de changement des corps en pierre. Outre la surprise de ce qu’est Medusa on va apprendre également les véritables équilibres entre les dirigeants du royaume pétrificateur et l’intervention toujours aussi fun de Gen le mentaliste… Si les auteurs étirent toujours leur propos entre séquences grotesques, bavardages pédagogiques et courtes séquences d’action, ils avancent résolument dans notre compréhension de la cause de tout, avec de nouvelles révélations très surprenantes! Comme toute bonne série, le lecteur est complètement accaparé par un verbiage et un montage particulièrement touffus qui ne laissent pas une seconde pour se demander où l’on va. Les problématiques naissent et disparaissent très rapidement et le nombre de séquences d’un seul volume reste assez impressionnant.

On sort de ces trois volumes avec l’impression d’en avoir beaucoup appris tout en n’étant encore que peu avancé dans l’intrigue. Paradoxe d’une série qui semble avancer au plaisir immédiat des auteurs (et des lecteurs) et qui semble toujours en avoir beaucoup sous le coude malgré les réticences à en révéler trop et trop vite.

note-calvin1note-calvin1note-calvin1

***·Manga·Nouveau !·Rapidos·Service Presse

Dr. Stone #11

Salut les mangavores! On commence un week-end spécial Boichi avec d’abord la critique du dernier Dr. Stone, le Shonen qui cartonne, et demain ma poursuite de la magistrale série SF robotique Origin. Let’s go!

esat-west

Manga de Riichiro Inagaki et Boichi
Glénat (2020), 11/16 tomes parus.

bsic journalismMerci aux éditions Glénat pour leur confiance.

Remarque amusante: l’éditeur commun à Dr. Stone et Dragon Ball Super a croisé les couvertures des deux volumes 11 de ces séries avec un thème commun: le pain. Aucun autre rapport que cet amusement des auteurs à partager une thématique graphique…

couv_397972

Alors que la construction du navire devant les emmener à l’autre bout du monde se poursuit, Senku continue comme à son habitude à développer de nouvelles inventions. L’une d’elle va entraîner un bouleversement majeur dans sa connaissance de la pétrification…https://i.pinimg.com/564x/e5/ad/54/e5ad54e0539a2a9973e7a10f9b31a103.jpg

On retrouve dans ce onzième volume du Shonen best-seller ce qui a fait son succès: les découvertes et l’humour visuel des situations! Afin de nourrir l’équipage du navire un nouveau personnage est réveillé et commence à préparer de succulents petits plats au royaume des sciences… histoire de permettre à Boichi de faire parler son amour de la gastronomie! L’invention de la Montgolfière ne servait pas qu’à dessiner de beaux paysages mais à inventer la photographie aérienne permettant de repérer le champ pétrolifère nécessaire à lancer le bateau… Pendant ce temps l’agriculture est inventée ainsi que le sonar. Mais c’est bien en utilisant la radio que se produit l’événement majeur depuis le début de la série: on commence enfin à se rapprocher de l’origine de l’événement lorsqu’une voix apparaît dans l’enceinte… et la tension monte d’un coup en nous donnant très envie de tourner les pages et de passer au volume suivant! Les auteurs sont sans doute capables de beaucoup de circonvolutions encore avant le bouquet final mais le fait d’avoir désormais un horizon fait que l’on lit le manga de façon très impliquée. Si le premier arc posait comme seul objectif la victoire contre le royaume de Tsukasa, le nouveau nous donne une idée beaucoup plus claire de l’itinéraire des inventions et c’est tant mieux! Allez, on continue en se demandant quelles découvertes va nous expliquer Senku la prochaine fois… et on remercie Glénat d’avancer aussi vite dans le rattrapage de la série japonaise puisque l’on tient un rythme de quasiment un album tous les deux mois, ce qui devrait permettre de rattraper la publication originale à l’été prochain!

note-calvin1note-calvin1note-calvin1

***·Manga·Nouveau !·Service Presse

Dr. Stone #10

esat-west

Manga de Riichiro Inagaki et Boichi
Glénat (2020), 10/15 tomes parus.

bsic journalismMerci aux éditions Glénat pour leur confiance.

couv_394743

La guerre est terminée et le royaume des sciences l’a emporté! Il est désormais temps de concentrer les forces physiques, techniques et intellectuelles sur un nouvel objectif: la découverte de la source du rayonnement qui a pétrifié l’humanité il y a des milliers d’année! Pour cela ils devront se rendre de l’autre côté du Globe… C’est l’ère des grandes explorations!

A l’occasion de la sortie du dixième tome (la productivité de Boichi est tout bonnement sidérante!) qui marque une grosse étape dans la série avec la fin effective de la première partie autour de l’affrontement entre le royaume de sciences de Senku et celui de la force de Tsukasa il est temps de faire un petit bilan d’étape.

Dr. Stone -10- Les Ailes de l'humanitéDr. Stone est la première incursion de l’auteur sud-coréen dans le Shonen, associé au scénariste Inagaki. Il peut ainsi mettre à profit son incroyable technique (je trouve notamment ses textures et ses encrages virant au pinceau magnifiques) sous contrôle en ne se vautrant pas dans le terrible fan-service qui rend sa série phare Sun-ken rock si inégale. Dans ma lecture des premiers tomes j’avais un peu oublié l’aspect Shonen et si j’avais beaucoup aimé l’aspect scientifique (assez unique il me semble dans la BD grand public…) j’avais trouvé l’intrigue et les dialogues un peu légers. J’insiste donc sur le fait que ce manga se destine à un public de jeunes… ce qui n’interdit en rien de l’apprécier lorsqu’on est adulte et lecteur coutumier de manga. Elle peut même être une porte d’entrée si vous voulez découvrir le manga et ses codes si particuliers. C’est un dessin agréable, facile qui vous permettra de vous familiariser avec cet univers culturel et si le pitch de départ est un peu WTF, l’approche des découvertes en mode jeu-vidéo est vraiment la qualité première de ce manga.

Dans ce dixième volume on passe donc véritablement un cap puisque les différentes intrigues annexes convergent maintenant que Tsukasa a été vaincu. Nous avions appris Scan Dr. Stone 85 VFvia les passages dans le passé avec le père de Senku que le rayonnement pétrificateur se situait en Amérique du Sud, aussi notre héro qui ne capitule jamais devant l’adversité entreprend un voyage en bateau de l’autre côté de la planète! Comme chaque fois on tique en se disant que cette fois ils va un peu vite en besogne mais entre l’annonce et la réalisation surviennent plein d’étapes permettant de découvrir de nouvelles étapes de la civilisation… matérialiste.

Si ce volume a les mêmes qualités que tous les autres je reconnais que pour la première fois j’ai tiqué sur l’apparition de l’argent et la présentation du pétrole comme formidable, sans que quiconque ne trouve à redire. Quand on met en parallèle la vision antagoniste très intéressante de Tsukasa qui estimait que la pétrification avait permis de purger le monde de ses perversions les plus graves (et notamment écologiques) on ne peut qu’espérer que les auteurs utilisent simplement cette découverte pour créer un nouveau méchant. A voir sur la suite mais le risque est très grand de transformer une série jeunesse très vertueuse en un plaidoyer pour la découverte technologie sans morale.

Je vous passe les différentes découvertes de ce tome et vous invite si ce n’est fait à découvrir cette série dont le succès est amplement justifié tant elle semble faite pour incarner l’essence du shonen.

note-calvin1note-calvin1note-calvin1