BD·C'est lundi...·Comics

C’est lundi, que lisez-vous? #47

Ce rendez-vous a été initié par Galléane et son principe est de répondre aux trois questions:

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
Cliquez sur les vignettes pour aller sur la critique quand il y en a une.

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

Couverture de Les métamorphoses 1858 -2- Dinocampus coccinellaeCouverture de Yiu -5- La chute de l'empire évangéliste

Couverture de Yiu -6- L'apocalypse ou le livre des splendeursCouverture de Yiu -7- Dernier testamentCouverture de Saccage

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

couv_308484

3. Que vais-je lire ensuite ?

Couverture de L'histoire de Siloë -1- PsybombeCouverture de L'histoire de Siloë -2- Temps mortCouverture de Giant -2- Giant 2/2

La semaine dernière j’ai droppé pour critiquer le nouveau Ninja-K à sa sortie pour suivre mes résolutions de cette année… Avec Yiu ca fait de grosses paginations, du coup un peu moins de titres cette semaine. J’enchaîne sur l’Histoire de Siloé avant la sortie très très attendue (enfin j’espère!) du tome 3. Enfin quelques retards sur le numérique. Cette semaine c’est vacances, je vais essayer d’en profiter pour me faire plaisir sur mes derniers achats sur la PAL. Et puis bon y’a quand même Avengers: Endgame, je suis accaparé psychologiquement…

Et vous? qu’avez-vous découvert? Vos coups de cœur et trouvailles, ça m’intéresse!

Publicités
Comics·East & West·Nouveau !·Numérique·Service Presse

Ninja-K

esat-west

Comic de Christos Gage, Thomas Giorello, Ariel Olivetti, Juan Jose Ryp et Roberto de la Torre
Bliss (2019) – Valiant (2017), 320 p. contient Ninja-K 1 à 14.

bsic journalismMerci aux éditions Bliss pour cette découverte.

couverture_ninja-k_v4_cmjn-600x923Cette série est un relaunch récent de la série Ninjak de Valiant dont mes critiques sont dispo ici. Il continue donc l’intrigue de la précédente série là où elle s’était arrêtée, avec ceci de nouveau qu’il revient à des considérations beaucoup plus espionnage, ce qui n’est pas pour me déplaire. Les couvertures sont de l’excellent Trevor Hairsine et les dessins intérieurs d’un très haut niveau avec notamment un Thomas Giorello qui semble plus à l’aise dans l’univers réaliste de Ninjak que dans la SF de X-O Manowar.

Après la destruction de King’s Castle, Ninja-K doute de son employeur, le MI6. Sa relation compliquée avec la psiotique Livewire lui masque ce qui se trame dans l’ombre. Lorsque Ninja-D, l’un de ses prédécesseurs du programme d’espions-assassins, est tué, il mène une enquête qui va lui apprendre le passé de ses homologues et les pratiques secrètes du service de renseignement de Sa Majesté…

Trois parties assez distinctes dans ce volume:

  • Résultat de recherche d'images pour "ninja-k giorello"Une première très espionnage avec des dessins vraiment superbes de Thomas Giorello donc, aborde l’histoire du programme Ninja et l’enquête de Colin King auprès de ses prédécesseurs. On apprend les débuts des premiers Ninja du MI6 pendant la première guerre mondiale, un interlude illustrée par le très doué Ariel Olivetti (qui avait travaillé sur la dernière série X-O Manowar et les zones sombres du programme pour garder le contrôle de ses agents.
  • La seconde dessinée par un Juan Jose Ryp plutôt bon (et qui assure la continuité avec la précédente série où il officiait sur les Dossiers Ninja) est une réunion d’équipe, très sympa, contre un rassemblement de méchants qui voit des personnages de Divinity III intervenir. Après l’introspection place aux grandes batailles et aux enjeux inter-dimensionnels grandioses!
  • La troisième partie est dessinée par Roberto de la Torre que j’avais beaucoup aimé sur Shadowman et Rapture où son style encré et « griffé » se prêtait à un univers de magie noire, d’univers parallèles où la réalité n’est pas évidente… Ici ses encrages restent très chouettes mais moins percutants dans une intrigue où Ninjak infiltre une base en Ukraine en pourchassant une adversaire vue dans l’arc précédent.

Résultat de recherche d'images pour "ninja-k de la torre"Ce gros volume a le grand mérite d’avoir une équipe graphique de haut niveau et de proposer à la fois une immersion en douceur pour les nouveaux lecteurs (du coup ça peut être une porte d’entrée dans Valiant) sur le premier arc espionnage mais aussi de gratifier les lecteurs habituels de Valiant qui retrouveront avec plaisir des personnages connus et leurs interactions avec les différentes dimensions des comics de l’éditeur: Livewire, Ninjak et le Guerrier éternel (Unity), Punk Mambo et Dr Mirage (Shadowman), Kosity l’immortelle (Divinity)… Il s’inscrit dans la chronologie officielle après Unity, Secret weapons,et l’attaque des chasseurs d’armure dans X-O Manowar (série 2016).

Beaucoup moins de fantastique que dans le premier Ninjak (même si on fait appel aux chasseurs de l’étrange Punk Mambo et docteur Mirage…) et surtout une trame cohérente qui relie les trois parties autour du passé du programme Ninja, de la morale d’un assassin et de la fidélité de Colin King qui n’a plus d’autre accroche au monde que son amante Livewire (très réussie et que l’on a très envie de retrouver!). Ce volume marque un tournant dans l’histoire de Ninjak et l’univers Valiant en préparant un Harbringers Wars: Blackout (à sortir très bientôt chez Bliss) qui s’annonce graphiquement et thématiquement grandiose. En tout cas l’effet d’appel est réussi dans ce volume qui joue à la fois sur l’intime et le grandiose multi-héros dans un équilibre particulièrement accrocheur.

Résultat de recherche d'images pour "ninja-k ryp"La partie graphique est en revanche très variée, un peu trop sans doute. Techniquement on est sur le niveau d’exigence des dernières séries Valiant, très haut, avec un Thomas Giorello, Ariel Olivetti, ou Roberto de la Torre qui excellent dans leur style respectif. Même Ryp qui m’avais laissé une impression un peu brouillonne sur la précédente série (notamment sur le design général de ses « monstres »), se mets au niveau de ses collègues. Alors que la structure de l’ancien Ninjak était assez découpée avec beaucoup de sections différentes, la relative continuité de l’intrigue ici  fait un peu tiquer quand à ces changements graphiques. Encore une fois ce ne sont pas les artistes qui sont en cause mais peut-être le choix de ceux que l’on a appelé. Un Lewis Larosa aurait mieux collé à Thomas Giorello par exemple… Il reste que ce tome est plutôt une bonne surprise et reste intéressant tout le long. Pas le plus flamboyant des Valiant mais peut être un de ceux qui associent le plus d’éléments de l’histoire éditoriale récente de l’éditeur et qui est susceptible de vous emmener (subtilement) vers beaucoup de séries publiées par Bliss comics.

note-calvin1note-calvin1note-calvin1

Achetez-le chez njziphxv

BD·C'est lundi...·Comics

C’est lundi, que lisez-vous? #47

Ce rendez-vous a été initié par Galléane et son principe est de répondre aux trois questions:

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
Cliquez sur les vignettes pour aller sur la critique quand il y en a une.

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

black-monday-murders-tome-1Yiu -1a- Aux enfers

Résultat de recherche d'images pour "niourk intégrale couleur"couv_360367Couverture de Yiu -2- La promesse que je te fais

Couverture de Yiu -3- Assassaints

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

Couverture de Les métamorphoses 1858 -2- Dinocampus coccinellae

3. Que vais-je lire ensuite ?

couv_308484Couverture de Saccage

Je crois que c’est la première fois que ma semaine lecture est fidèle aux prévisions! Bonnes lectures mais pas de découverte folle comme la semaine dernière. Quelques séries à lire ou relire en intégralité (notamment la saga apocalyptique YIU), du coup j’essaye de planifier pour un bon mois les billets, ce qui me laisse le temps. Sinon cette semaine vous pourrez lire mon avis sur Niourk, Black monday murders #2, Ninja-k et le final de Sun-Ken Rock (ouf!).

Et vous? qu’avez-vous découvert? Vos coups de cœur et trouvailles, ça m’intéresse!

BD·C'est lundi...·Comics·Manga

C’est lundi, que lisez-vous? #46

Ce rendez-vous a été initié par Galléane et son principe est de répondre aux trois questions:

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
Cliquez sur les vignettes pour aller sur la critique quand il y en a une.

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

Couverture de End (The) - The EndCouverture de Alma Cubrae -1- Le Collecteur d'ÂmesCouverture de Demon (Shiga) -2- Volume 2

Couverture de Sun-Ken Rock -21- Tome 21Couverture de Sun-Ken Rock -22- Tome 22Couverture de Demon (Shiga) -3- Volume 3Couverture de Demon (Shiga) -4- Volume 4Couverture de Nymphéas noirs

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

Couverture de Sun-Ken Rock -23- Tome 23Résultat de recherche d'images pour "niourk intégrale couleur"black-monday-murders-tome-1

3. Que vais-je lire ensuite ?

couv_308484Couverture de Sun-Ken Rock -24- Tome 24Couverture de Sun-Ken Rock -25- Tome 25Yiu -1a- Aux enfers

Super semaine avec que d’excellentes BD et notamment le fameux Nympheas noirs de Duval et Cassegrain qui est juste génial… le superbe Zep de l’an dernier et l’impressionnant Alma Cubrae, BD espagnole assez virtuose. Pour la suite j’ai un peu de mou avec le projet de finir Sun-ken Rock pour la fin du mois et quelques Bliss dont le relaunch de Ninjak avec une dream-team aux dessins qui me fera peut-être réviser mon jugement mitigé sur la série et l’intégrale Niourk de Vatine chez Ankama. Enfin, j’ai pris le temps pour relire confortablement mon coup de cœur de l’an dernier, Black Monday murders avant le tome 2 sorti récemment.

Et vous? qu’avez-vous découvert? Vos coups de cœur et trouvailles, ça m’intéresse!

Comics·East & West·Nouveau !

Rags

esat-west

Webcomic de Trent Luther, Brian Ball et Luigi Teruel,
rags1-digital-1_1024x1024Version papier éditée par Antartic press (2018), 22 p./volume 3 volumes + 1 prologue parus sur 7.

Rags est un projet de garçons, assumant son côté débile et sexy, un peu comme le récent Shirtless Bear Fighter du reste. Or, si les japonais nous ont habitué au fan service il n’en est pas de même chez nos amis ricains toujours un brin puritains sur les bords et qui préféreront toujours étaler des super-héroïnes aux poses et tenues parfois très limites… mais toujours officiellement « habillées ». Ce qui est cool dans le comic Indé et encore plus le webcomic c’est que les auteurs peuvent se lâcher totalement.

La vétéran de l’armée Regina Ragowski est nue avec une horde de zombies à ses trousses… Sa priorité: trouver un pantalon! Mais dans cet apocalypse où les pulsions primaires des humains resurgissent elle ne pourra compter que sur elle-même pour se trouver une tenue…

Les auteurs, malins, ont censuré les parties les plus intimes de la demoiselle avec des tampons en forme de lapin (proche du lapin de Playboy)… dont vous pourrez vous dispenser moyennant l’achat d’une version spéciale un peu plus chère… C’est de bonne guerre et pour une production gratuite de cette qualité on ne leur en voudra pas.

Résultat de recherche d'images pour "rags comic teruel"Passés ces détails « technique », que vaut ce comic? D’abord graphiquement c’est très très bien, tant au niveau des traits que de la colorisation assez chouette: les auteurs ont pris le parti d’un grisé qui va bien avec le post-apo zombiesque et réhaussé de pas mal de couleurs qui ravivent les planches et mettent le focus dans des cases forcément bordéliques étant donné le nombre de personnages (humains ou zombies) et d’éléments de décors amoncelés pour illustrer le chaos ambiant. L’héroïne est une rouquine tatouée et l’on suit sa chevelure dans ses déambulations… mais ce procédé est utilisé pour d’autres personnages au long des trois volumes publiés. Étonnamment le scénario est assez compliqué puisque nous avons affaire à un va et viens temporel où l’on nous explique assez rapidement comment le soldat Ragowski s’est retrouvée dépourvue de vêtements. Comme pour Sun-Ken Rock par exemple, les occasions sont nombreuses de retrouver le personnage dans son plus simple appareil mais j’ai trouvé cela moins vulgaire que dans le manga de Boichi. L’intrigue se concentre néanmoins sur des séquences sans logique enchaînant les interventions de zombies, créant une tension permanente, aucun lieu n’étant sécurisé. Un peu facile mais efficace.

Image associéeVous l’aurez compris, au stade de publication, outre le côté volontairement décalé de l’intrigue (toute la com’ des auteurs revient sur la problématique de trouver un pantalon) c’est surtout le graphisme et les séquences dynamiques qui prévaut (avec un langage très cru qui va bien avec l’ambiance badass). Personnellement ce que j’ai beaucoup aimé c’est le modèle économique du projet, qui rejoint le concept de freemium. La BD est donc diffusée gratuitement (en version « censurée » donc), avec la possibilité d’acheter la version papier chez le partenaire éditorial, des versions numériques normales ou décensurées ou encore tout un tas de goodies allant de l’affiche au mug. Si l’on part du principe que tout le monde préfère lire une BD papier (je rappelle ici ma pratique de la BD numérique), je pense que les éditeurs auraient beaucoup à gagner à diffuser ainsi leurs albums. La formule Iznéo permet un entre-deux avec des tarifs numériques très correctes, voir carrément pas cher en cas de promo. Ce type de BD bien débile se prête tout à fait à des diffusions économiques qui leur laisse leur chance!

note-calvin1note-calvin1note-calvin1

Lisez-le en ligne.

Comics·East & West·Rétro

Spider-verse

esat-west

Comic de Dan Slott, Olivier Coipel et Giuseppe Camuncoli
Panini (2017) – Marvel (2014), 161 p.

couv_296636

Pour une fois le #mercrediBD est un comic, et quel comic! Spider-verse est sortie en France sous l’excellente collection MARVEL NOW! (où vous trouvez déjà le génial Massacreur de dieux d’Esad Ribic), avec le numéro Amazing Spider-man volume 3. Il réunit des épisodes qui se suivent dans le périodique américain, ce qui permet une continuité de l’histoire et évite l’éternelle impression d’avoir raté quelque chose. L’histoire n’en comporte pas moins plusieurs ramifications dans d’autres publications liées au Spider-verse. Il est entièrement dessiné par Olivier Coipel (rhââ!) et Giuseppe Camuncoli. L’ouvrage comporte l’intro habituelle de l’éditeur (qui n’apporte pas grand chose), les couvertures originales (magnifiques!) entre les parties et les couvertures alternatives. Rien d’exceptionnel.

La famille Morlun est composée de vampires multidimensionnels qui se nourrissent de l’énergie de toutes les incarnations Spider-man du multivers. Lorsque le patriarche déclare l’extinction des Spider-men, ces derniers se réunissent pour préserver leurs semblables dans une guerre entre époques et dimensions où la victoire n’a jamais été aussi improbable…

Résultat de recherche d'images pour "amazing spider-man spider-verse"Comme beaucoup d’amoureux du dessin j’ai été touché par l’exceptionnel buzz autour du Spider-man: into the spider-verse (Spider-man: New generation chez nous… allez savoir pourquoi!) sorti en fin d’année dernière. Découvrant à l’occasion de ce film dingue le concept de Spider-verse et adorant le principe de variantes (comme le Red Son pour Spider-man ou le crossover Looney toons/Batman), j’ai déniché le run de Dan Slott et Olivier Coipel en me demandant quelles étaient les inspi du film. Alors soyons directe, la couverture à elle seule justifie la lecture de cette histoire qui arrive largement au niveau des seules séries Marvel que je trouve accessibles aux non fanatiques, à savoir X-men.

Ceci pour deux raisons. D’abord l’homogénéité du boulot et l’univers cohérent fermé: Spider-verse a un début, un milieu et une fin, avec une explication très simple de qui sont les méchants et de la problématique. Le Big Two oublie trop souvent que les lecteurs ne lisent pas QUE leurs publi et se noient littéralement dans leurs univers. Pourtant l’amoncellement des Spider-men et women avait tout pour me paumer, à l’instar du Secret Wars, puissant, ambitieux mais trop pointu et perturbant pour être lu paisiblement. La bonne idée (comme souvent) est l’humour. Le fait d’intégrer Spider-cochon (juste génial et bien plus présent que dans le film) permet plein d’interventions totalement décalées, mais il n’est pas le seul à ironiser sur le côté WTF de cette histoire. En effet, sans que l’on sache lequel à une origine dans une vrais BD (et on s’en fout royalement!!) les auteurs nous proposent aux côté des Spider-Gwen, Superior Spider-man, Spider-woman ou encore Miles Morales un spider-cheval, un loup-garou ou encore une araignée mutante, un robot (dont doit être issu celui du film) etc. La plupart ne sont que du décors ou de la chair à canon pour les Morlun qui vont en dévorer un bon paquet avant la fin du run. Le multivers étant infini en intégrant en outre le passé et le présent, les possibilités donnent le vertige…Résultat de recherche d'images pour "amazing spider-man spider-verse"

Mais tout ceci garde pourtant bien une structure, simple et relativement linéaire sous la forme d’une chasse à base de sauts entre différents univers (processus qui peut rappeler le Black Science de Remender). Assez vite on apprend que le groupe de base formé par Peter Parker et Superior Spider-man (originellement Dr Octopus) a la possibilité de se téléporter à volonté comme les Morlun et plusieurs Spider-team se réfugient en différents endroits de l’espace-temps. Dan Slott à la bonne idée de ne pas se perdre dans des analyses physico-philosophiques sur la trame du multivers pour rester dans le cœur: des spider-men partout, sous toutes les formes qui se frittent avec des méchants vraiment très très réussis!

The Amazing Spider-Man T3 : « Spider-Verse » - par D. Slott, O. Coipel & G. Camuncoli – Panini ComicsC’est ma deuxième raison, j’y reviens toujours, pas de bonne histoire sans bon méchant. Ici il y a toute une famille totalement réussie tant visuellement que dans leur écriture. Du patriarche au scaphandrier (qui aura un rôle particulier) on se régale de les voir intervenir tout en puissance devant laquelle les héros ne font pas le poids. D’ailleurs seule une pirouette finale un peu facile permet de résoudre cette intrigue mal barrée tout le long. A côté des Morlun, les séquences Spider-men sont structurées autour de la guerre de quequettes entre Peter Parker (l’original) et Superior qui revendiquent tous deux le leadership de la contre-attaque… mais bien d’autres spider sont vraiment cool, notamment le Spider-punk, Spider-UK et bien sur Spider-Gwen.

Visuellement si Coipel dessine moins de planches que le très correcte Giuseppe Camuncoli, elles sont toutes absolument renversantes, peut-être plus encore que ce que fait Esad Ribic, mon chouchou de l’écurie Marvel, avec notamment un surprenant aspect subtilement sexy, tout en élégance et qui change des archétypes musculeux et gonflés…Résultat de recherche d'images pour "amazing spider-man spider-verse"

J’ai pris un grand plaisir à parcourir les dimensions en compagnie du Spider-verse et sachez qu’en lisant ce volume vous prenez le risque d’avoir très envie de revoir le film et de rechercher d’autres variantes (notamment le Spider-man noir). En raisons des problèmes du genre (éditeur, ficelles scénaristiques, changements de dessinateurs,…) il est compliqué de mettre 5 Calvin mais on en est très proche!

Résultat de recherche d'images pour "spider-cochon"Résultat de recherche d'images pour "spider-cochon"Résultat de recherche d'images pour "spider-cochon"Résultat de recherche d'images pour "spider-cochon"

Achetez-le chez njziphxv

 

 

BD·C'est lundi...·Comics

C’est lundi, que lisez-vous? #45

Ce rendez-vous a été initié par Galléane et son principe est de répondre aux trois questions:

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
Cliquez sur les vignettes pour aller sur la critique quand il y en a une.

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

Couverture de Amazing Spider-Man (Marvel Now!) -3- Spider-VerseCouverture de Gung Ho -4- Colèrecouv_362217

couv_340430

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

Couverture de End (The) - The EndCouverture de Demon (Shiga) -2- Volume 2Résultat de recherche d'images pour "rags comic"

3. Que vais-je lire ensuite ?

Couverture de Alma Cubrae -1- Le Collecteur d'ÂmesCouverture de Nymphéas noirsCouverture de Demon (Shiga) -3- Volume 3Couverture de Demon (Shiga) -4- Volume 4

Semaine pas terrible hormis le Spider-verse qui attendait depuis plusieurs semaines sur mon étagère et qui se révèle très réussi. Comme j’essaye de terminer en parallèle le roman que j’ai en cours depuis pfiouuuuuuuuuu ca ralentit un peu le rythme. Et puis il y a les 48h BD qui arrivent cette semaine alors bref, la liste de lecture va rester un peu anarchique. Mais comme je n’ai plus de SP à lire ça devrait être moins contraignant. Ah oui, aussi ma découverte en mode gros délire du Démon de Jason Shiga que j’avance tranquilou avec des billets à venir en étape de lecture et le web comics Rags tout aussi WTF dont je vous parle dès demain…

Et vous? qu’avez-vous découvert? Vos coups de cœur et trouvailles, ça m’intéresse!