BD·C'est lundi...·Comics·Manga

C’est lundi, que lisez-vous? #122

septembre 2019

Ce rendez-vous a été initié par Galléane et son principe est de répondre aux trois questions:

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
 
Cliquez sur les vignettes pour aller sur la critique quand il y en a une.
 

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

cgvoqkyavycouv_4047603019

couv_4024159782818967416BD MARIUS

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

3028

3. Que vais-je lire ensuite ?

couv_402403Couverture de Batman - Curse of the White Knightcouv_252480

Salut à tous et bienvenue sur une nouvelle semaine sur l’Etagère!

Semaine full of news puisque ce sont uniquement des SP que j’ai enchaîné en repoussant d’autant mes achats et grosses envies de lectures (mais je ne vais pas me plaindre!). Le côté positif c’est que j’ai réussi à placer assez vite mes critiques de ces lectures prioritaires. Plutôt bonne semaine du coup malgré une relative déception pour le très très beau Once and Future que les camarades de blog ont pourtant adoré. La série Demon tune (et tout ce que je reçois de Kurokawa en fait…) est vraiment sympa à chaque volume et j’ai hâte de lire la conclusion au quatrième volume prévu assez vite. Toujours en manga l’éditeur Meian confirme sa ligne « gore » puisque après le violent 7 ninja d’Efu et Egregor, la nouvelle série d’épouvante Gannibal commence plutôt bien et de manière efficace dans son genre! En jeunesse les Sisters sont toujours un plaisir de rigolades en famille et j’ai profité de la sortie du tome 2 de l’adaptation de Pagnol par Sebastien Morice pour me relire le premier volume avec un immense plaisir visuel et langagier!

Avant d’enchaîner sur le second arc de Lastman (que j’attends beaucoup) et enfin LE Curse of the White Knight (que je meure de ne pas encore avoir lu!!!) je vais tenter en urgence une nouvelle série manga en prévision du billet d’Halloween. Et pour finir je pense lire la fin du très bon Vagabond des étoiles, adaptation de Jack London dont javais beaucoup aimé le début. Décidément beaucoup d’adaptations littéraires en cette fin d’année…

Et vous? Lectures encore sages ou vous êtes déjà noyé sous les nouveautés? Comment se porte votre PAL? Tenez-vous vos objectifs ou est-ce que vous êtes en lectures freestyle?

Portez-vous bien et bonne semaine!

 


Rappel des billets de la semaine dernière:

Semaine très comics et sombre (on ne fait pas exprès, promis!) plutôt mitigée avec un album sur deux qui nous a enthousiasmé… Graphiquement c’était top niveau en revanche, mais ça c’est un peu toujours le cas car on aime bien les dessins sur cet blog (pas vous?).

  • Mardi:

Après Batman Metal, Dahaka a prolongé l’aventure sur le Batman qui rit… et moyennement convaincu.

  • Mercredi:

Une nouvelle très belle BD chez Grand-Angle sur l’un des mythes de l’Amérique naissante…

  • Jeudi:

Blondin est toujours accro à cette série courte très sympathique!

couv_404760

  • Vendredi:

Un autre DC cette semaine avec (encore) un assez moyen album du duo Azzarello/Bermejo.

  • Samedi:

Nouvelle série qui revisite la Geste arthurienne en mode bad-ass/zombie so brotish…

cgvoqkyavy

  • Dimanche:

Et on a terminé cette semaine bien Dark par un impressionnant one-shot d’un petit éditeur qu’on aime bien sur l’Etagère…

 

 

**·Comics·Numérique·Rapidos·Rétro

Luthor

Comic de Brian Azzarello, Lee Bermejo et David Stewart+ Jose Villarubia
Urban (2006-2019), 114 p. one-shot.

badge numerique

Lee Bermejo fait partie de la Top list des dessinateurs virtuoses les plus réputés du circuit et comme beaucoup de membres de cette liste… il a très peu publié. Plus illustrateur de couvertures que de planches intérieures (ce qui est compréhensible au vu de sa technique photo réaliste et de sa colorisation très poussée), il est connu surtout pour son énorme Joker avec son comparse Brian Azzarello. Poussant l’idée de ce dernier sur la Némésis de Superman, le duo propose une analyse psychologique centrée sur un méchant et comme sur Joker, Batman comme superman sont quasi absents de ce one-shot. Nightwing Falling Quotes. QuotesGramSouffrant des mêmes difficultés que toutes les histoires de superman que j’ai lu (hormis Red son et Injustice, et pour cause: Kal El y passe du côté des méchants…), Luthor fait un peu du surplace avec un personnage bien connu pour son idéalisme humain et sa jalousie envers ce Dieu tombé du ciel. Le scénario d’Azzarello ne va pas plus loin que le pitch de départ et si le début (qui a peut-être inspiré Zack Snyder sur Dawn of justice…?) nous accroche avec justement une alliance entre Lex et Bruce qui aurait pu être le cœur de l’intrigue, l’histoire se prolonge avec la classique création d’un super-humain voué à contrer l’homme d’acier. Le scénariste semble ne pas avoir su choisir entre ces différentes directions et sur une relativement courte pagination on passe d’une micro-histoire à une autre. Le dessin de Bermejo est moins poussé, moins inspiré que sur Joker, plus épuré aussi avec une évolution de sa colorisation qui aboutira à son style actuel, photoréaliste très impressionnant vu sur Damned ou sur la cover très alléchante de ce Luthor. Etrangement les séquences les plus efficaces sont celles mettant en action Batman et superman, la vision de ce dernier, très sombre, proche du faciès de Darkseid (le grand méchant de l’univers DC), l’image presque naïve de Luthor nous laissant un peu impliqués.

Inabouti, ce projet semble n’avoir pas su dépasser le concept lancé avec succès sur Joker alors que le personnage focus ne recouvre pas du tout la même psychologie. L’album se lit néanmoins sans ennui, notamment pour profiter des dessins tout de même très agréables. A réserver aux fanas de Bermejo ou de Superman.

note-calvin1note-calvin1

 

**·Comics

Le Batman qui rit #2: Les infectés

Second volume consacré au personnage crée par Scott Snyder et Greg Capullo. Cet album de 289 pages comprend les épisodes suivants : Batman/Superman #1-5, Black Adam: Year of The Villain #1, The Infected: King Shazam, The Infected: Scarab et The Infected: Deathbringer. Parution le 12/06/20 chez Urban Comics.

Rira bien qui rira le dernier

Récemment, lors de la saga Dark Nights: Metal, Batman a du affronter des versions alternatives de lui-même, représentant tout ce qu’il craignait de devenir: un assassin sans remords, un exécuteur sans pitié, et pour l’un d’entre eux au moins, un irrécupérable psychopathe.

Parmi ces reflets déformés issus du Multivers, on a fait la connaissance du Batman qui rit, sorte d’amalgame impie du Chevalier Noir et de son ennemi le Joker. Retors, pervers et sadique comme a pu l’être le Clown Prince du Crime, redoutablement intelligent, prévoyant et manipulateur comme sait l’être le protecteur de Gotham, le Batman qui rit est l’un des êtres les plus dangereux qui soient.

Ayant survécu à ses dernières péripéties, le Bat-sadique n’a pas regagné sa dimension d’origine. Il s’est terré en préparant la phase suivante de son plan: infecter notre monde avec sa toxine du Joker pour le modeler à son image. Il va ainsi mettre ses machinations en branle et infecter six premiers héros, afin de se servir de ces nouveaux messagers pour répandre l’infection.

Qu’il est agréable de mou-rire !

Batman et Superman, la crème de la crème, auront donc fort à faire contre ce Batman qui rit. Aussi intelligent qu’imprévisible, il va donner du fil à retordre au Meilleur Détective du monde, car ce dernier est trop peu habitué à être confronté à un adversaire de son niveau sur le plan intellectuel. On va donc assister à un jeu du chat et de la (chauve)souris entre les deux Bruce Wayne, ponctué de combats contre ces nouveaux infectés.

Si le récit en lui-même n’est pas déplaisant, il faut en revanche admettre que les interludes, eux, ne représentent pas un intérêt primordial, et sont donc de l’ordre du superflu. Ces interludes vont même jusqu’à casser le rythme de la saga, qui n’est en elle-même pas tout à fait palpitante.

Le personnage du Batman qui rit, intéressant, voire fascinant lors de ses premières apparitions, perd un peu de sa superbe étant donné qu’on en a déjà fait le tour auparavant. Il se banalise donc ici en méchant sadique du type « mouahaha« , même s’il faut lui accorder le mérite de nous démontrer que Batman se révèle finalement être un Joker bien plus dangereux que l’original.

La fin de la saga prend un rythme bien plus soutenu mais déroule l’intrigue bien trop facilement. En bref, le Batman qui rit, personnage emblématique de la saga Metal, s’offre le luxe de la redondance mais ne parvient pas à convaincre complètement. A réserver aux fans de Batman et aux lecteurs des précédents tomes.

BD·C'est lundi...·Comics·Manga

C’est lundi, que lisez-vous? #121

septembre 2019

Ce rendez-vous a été initié par Galléane et son principe est de répondre aux trois questions:

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
 
Cliquez sur les vignettes pour aller sur la critique quand il y en a une.
 

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

vinlandsaga2_04042009_105803vinlandsaga03_88919couv_403416

Couverture de Un Loup est un Loup -1- Tome 1/2Couverture de Un Loup est un Loup -2- Tome 2/2Couverture de Le dernier dragon -3- La compagnie blanche

couv_404760Couverture de Vinland Saga -4- Tome 4

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

cgvoqkyavy

3. Que vais-je lire ensuite ?

3019BD MARIUS3028

 

Salut à tous et bienvenue sur une nouvelle semaine sur l’Etagère!

Assez grosse semaine alors que j’ai enfin repris ma lecture laborieuse de A la croisée des mondes (le roman) à l’occasion du visionnage de la très bonne série HBO/BBC (probablement un billet à venir). J’ai donc enfin repris avec enthousiasme la formidable série manga Vinland Saga dont la narration est vraiment remarquable alors que les dessins et l’histoire pourraient la ranger dans le tout venant. Une série où il faut regarder les détails pour apprécier le travail dingue de documentation d’un auteur vraiment passionné par son sujet et communicatif… Les deux SP de la semaine ont été le documentaire de la nouvelle série Sport et histoire de Delcourt dessiné par Guérineau et l’avant dernier Demon Tune, la fort sympathique série noire  de Kurokawa. J’ai enchaîné avec le nouvel épisode de la série Le dernier Dragon aux couvertures toujours magnifiques mais dont l’enthousiasme des débuts laisse place à une gentille lecture tout à fait banale. Enfin, excellente surprise que l’adaptation littéraire proposée par Makyo, Un loup est un loup, dont l’ironie sur les bêtises des croyances raisonne très fort à notre sombre époque et dont les jeux de langue sont très drôles. 

Pour la suite j’ai fait passer Once and future devant White Knight 2 pour une critique très vite tant elle me fait envie, le nouveau Sebastien Morice est arrivé en SP avec son langage fleuri du midi pour une critique prête à la sortie le 28 octobre et je continuerais avec deux nouveautés manga chez Meian qui aime bien les séries cracra et ça devrait bien coller pour le billet d’Halloween…

Et vous? Lectures encore sages ou vous êtes déjà noyé sous les nouveautés? Comment se porte votre PAL? Tenez-vous vos objectifs ou est-ce que vous êtes en lectures freestyle?

Portez-vous bien et bonne semaine!

 


Rappel des billets de la semaine dernière:

Des super-héros atypiques, de la SF magnifique, du western uchronique et un drame irlandais pour finir cette semaine en zig-zag.

  • Mardi:

Nouveauté du fameux Label619 avec cette uchronie western très graphique qui a plutôt plu à Dahaka.

  • Mercredi:

Le premier opus m’avait enthousiasmé, le second m’a déçu… cliquez sur l’image pour savoir pourquoi…

couv_400985

  • Jeudi:

On peut dire que le pitch de grapheur-vengeur est original pour cette nouvelle série au démarrage réussi.

  • Vendredi:

Fred Duval est un génie de l’anticipation et sa dernière série en trois tome se conclue magnifiquement.

couv_401413

  • Samedi:

J’ai profité de la ressortie de la mythique série en Perfect edition pour la découvrir enfin…

  • Dimanche:

BD Docu dimanche dernier avec l’ouverture d’une nouvelle collection sport et histoire chez Delcourt et ce Croke Park de facture assez classique qui revient sur un Bloody sunday malheureusement assez coutumier de l’histoire irlandaise…


3042_couv

 

 

***·Comics·Nouveau !

Daredevil #1: Connaître la peur

Premier tome de 120 pages de la nouvelle série Daredevil, scénarisée par Chip Zdarsky et dessinée par Marco Checchetto. Ce volume contient les cinq premiers numéros de la série publiée outre-Atlantique chez Marvel, parution en France le 24/06/2020 chez Panini Comics.

Retour difficile

Depuis bien des années maintenant, le justicier Daredevil arpente les rues de Hell’s Kitchen, en quête d’une justice brutale et dispensée de façon expéditive. Sous le masque de l’Homme Sans Peur, se cache pourtant l’avocat non-voyant Matt Murdock, un homme pieu et idéaliste, qui a néanmoins pris le parti de défendre les victimes le jour pour mieux punir ensuite les coupables à la faveur de la nuit, utilisant ses sens surdéveloppés et son entrainement au combat.

Durant sa longue croisade contre le crime, Daredevil a vu sa vie et celles de ses proches remises en question à de multiples reprises. Les pertes ont été lourdes, handicapantes, mais Matt ne s’est que rarement laissé paralyser par le deuil et à continué à œuvrer en marge du système, dans ce qu’il croyait être l’intérêt de tous.

Malheureusement, malgré une volonté à toute épreuve, l’inexorable finit par se produire. Après une énième blessure, celle-ci plus grave que les autres, Matt a du raccrocher les gants, pour se laisser le temps de guérir. Une fois remis sur pied, l’avocat justicier n’a plus qu’une idée en tête: reprendre son combat, pour se prouver qu’il peut encore le faire, qu’il est encore à la hauteur de son sacerdoce.

Le Diable de Hell’s Kitchen sera toutefois rapidement rattrapé par la réalité, et par l’éventualité qu’il n’a peut-être plus ce qu’il faut pour un nouveau round.

Lâcher la rampe

Depuis qu’il est passé sous le rouleau-compresseur de Frank Miller, Daredevil est un personnage marqué par les épreuves. Tous les auteurs qui se sont succédés depuis Miller, notamment Brian Michael Bendis et Mark Waid, ont imposé à l’avocat justicier leur lot de tragédies, de deuil et de descente aux enfers.

Une chose est sûre, c’est que même si la vie lui en fait baver, Matt Murdock finit toujours par se relever. Machinations du Caïd, meurtre de sa (ses) bien-aimée(s), possession démoniaque, rien, jusqu’ici, n’avait fait flancher Tête-à-cornes suffisamment pour lui faire abandonner sa croisade.

Et si, à force, Murdock se lançait dans le combat de trop, comme son père, Battlin’ Jack Murdock, avant lui ? Et s’il y avait des limites à ce qu’un homme peut, et doit, endurer ? C’est sur ce chemin que nous emmène Chip Zdarsky, en nous montrant un héros déterminé mais convalescent, victime du décalage entre ce que son cœur lui impose de faire et ce que son corps lui permet. Le scénariste va même un peu plus loin, puisqu’il confronte le héros à sa plus grande peur, celle de devenir un meurtrier, lui qui navigue toujours à la lisière, qui pousse la violence toujours plus loin pour garder l’avantage.

Ces thématiques fort intéressantes font écho à la série Netflix, notamment à la saison 3 durant laquelle Matt n’est plus au faîte de son habileté suite à de graves blessures. A l’instar du Netflixverse, le comics se paye des guest-stars en la personne du Punisher, reflet déformé de notre héros, Luke Cage, Iron Fist et Jessica Jones, ses compagnons d’armes qui l’ont toujours épaulé, mais qui cette fois vont se donner pour mission de le raisonner.

La partie graphique assurée par Checchetto est impeccable. L’artiste avait déjà officié sur le personnage et montre qu’il n’a rien perdu de sa maîtrise, que ce soit en terme de poses, scènes d’action ou cadrages.

Un nouveau départ qui sonne pourtant comme une fin, à lire pour les amoureux du personnage !

BD·C'est lundi...·Comics·Manga

C’est lundi, que lisez-vous? #120

septembre 2019

Ce rendez-vous a été initié par Galléane et son principe est de répondre aux trois questions:

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
 
Cliquez sur les vignettes pour aller sur la critique quand il y en a une.
 

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

couv_372090couv_381455couv_379686

couv_386164Couverture de Renaissance (Duval/Emem) -3- Permafrostcouv_400985

 

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

couv_403416

3. Que vais-je lire ensuite ?

vinlandsaga2_04042009_105803couv_252480couv_400400

couv_233033-1

Salut à tous et bienvenue sur une nouvelle semaine sur l’Etagère!

Quelle banane cette semaine! Deux bonne grosses claques dont les 5 Terres que je prévoyais de lire depuis longtemps mais que je n’attendais pas (loin de là!) si haut! Un plaisir proche de celui du visionnage de la série Game of Thrones dont la BD s’inspire très fortement et de manière assumée. Du coup pour une série lue en médiathèque comme ça je me retrouve à devoir acheter tout le rétro! Avec Servitude qui se termine on dira que ça fait un partout… J’ai enchaîné sur trois nouveaux tomes d’Origin. Un intermède franchement moyen puis une nouvelle tarte, notamment graphique… Je ne sais pas combien de personnes il y a dans l’équipe du fou coréen pour produire un tel niveau de détail mais ces planches sont toutes justes énormes! Cette semaine presque parfaite avec l’excellentissime troisième et dernier Renaissance s’est terminée par une déception que je n’attendais pas, avec le second Luminary, franchement en dedans par rapport au coup de cœur du premier. Je vous détaillerais cela dès mercredi.

Pour cette semaine je démarre avec le très attendu documentaire par Guérineau dans la nouvelle collection sport et histoire de Delcourt pour un billet dimanche prochain avant de me lancer enfin dans le second cycle de Lastman et de démarrer véritablement Vinland Saga après une découverte coup de cœur du premier volume pendant le confinement. J’ai fait le stock en médiathèque, je vais donc pouvoir enchaîner les volumes. Enfin une série qui a quelques années et qu’on m’a prêté (en deux tomes) et une nouveauté cannibale qui me tente beaucoup chez Meian. Comme vous le voyez je laisse de côté les comics en prévision de quelques très gros trucs la semaine suivante comme Curse of the white knight, Naomi ou Once and futur

Et vous? Lectures encore sages ou vous êtes déjà noyé sous les nouveautés? Comment se porte votre PAL? Tenez-vous vos objectifs ou est-ce que vous êtes en lectures freestyle?

Portez-vous bien et bonne semaine!

 


Rappel des billets de la semaine dernière:

Semaine très américaine avec un petit détour par la Chine fantastique et deux collections (Grindhouse chez Glénat et Lovecraft chez Ki-oon) qui cartonnent toujours autant!

  • Mardi:

Dahaka est le spécialiste de l’excellente collection Grindhouse de Glénat et nous a présenté un polar par le dessinateur de The old guard!

  • Mercredi:

Nouveauté Soleil dans une chine fantastique. Assez gros potentiel et scénario très surprenant…

couv_403533

  • Jeudi:

Encore une nouveauté de chez Drakoo qui a bien plu à Dahaka!

  • Vendredi:

Petite déception que ce second volume d’une série Post-apo pourtant excellemment démarrée…

couv_401009

  • Samedi:

Le dernier de la formidable collection Lovecraft de Ki-oon est peut-être le meilleur…

couv_403282

  • Dimanche:

Quand Nury sort une BD c’est toujours un évènement et celui-ci, atypique, ne déroge pas à a règle.

 

 

****·Comics·Nouveau !·Service Presse

Far South

Histoire complète en 112 pages, écrite par Randolfo Santullo et mise en image par Leandro Fernandez. Parution le 17/06/2020 dans la collection Grindhouse de Glénat.

bsic journalism

Merci aux éditions Glénat pour leur confiance.

Le rêve argentin

Invariablement posté derrière son bar, Montoya, dit « l’espagnol« , passe son temps à essuyer compulsivement ses verres tout en regardant la vie défiler dans son troquet malfamé. Ah, ça, il en voit, du beau monde, le Montoya, c’est à croire que tous les gangsters d’Argentine finissent par fouler le plancher décrépit de la Pulperia.

Ainsi, le barman taiseux n’interdit son établissement à personne, toutefois, gare à ceux qui chercheraient à y régler leurs comptes, ils auraient alors affaire à son courroux, silencieux mais rudement efficace. Far South commence justement par une visite impromptue, celle de Servetti, qui cherche des réponses quant à la mort de son frère Nico, la veille, dans ce même bar. Pendant ce temps, dans la région, a lieu la grève des camionneurs, qui bloque tout le transport de marchandises, et dont on dit qu’elle pourrait se régler à grands renforts de biftons, glissés subtilement sous les bonnes tables syndicales. Au sein de cet imbroglio vont se croiser toutes sortes de personnalités louches, véreuses ou opportunistes. Cependant, qu’elles soient motivées par l’appât du gain ou la vengeance, elles craignent toutes celui qu’on nomme Carpincho Lopez.

Usual Fiction, Pulp Suspects

Randolfo Santullo a choisi de construire son récit en chapitres courts, pour mieux tisser son intrigue criminelle autour d’un casting choral, à la façon d’un Guy Ritchie (Arnaques, crimes et botanique, Snatch) ou d’un Quentin Tarantino (Pulp Fiction). Au fil des scénettes qui s’enchainent, certains personnages vont devenir récurrents, jusqu’à former un réseau assez complexe dont on suit l’évolution avec grande délectation.

En guise de fil rouge, Santullo dévoile la figure mystérieuse de Carpincho Lopez, émule à peine plus douce que le Kaiser Sozë de Usual Suspects (Bryan Singer), criminel à la réputation nimbée d’exploits plus ou moins vérifiables mais qui ont achevé de construire sa légende. Tous les gauchos, tous les gangsters d’Argentine parlent de Carpincho, certains affirment même l’avoir vu commettre ses méfaits, sans que personne ne vienne démentir la légende. Le reste de l’intrigue nous donne à voir des complots retors, du racket qui finit mal, et des entourloupes entre hommes de peu de foi, autrement dit, un régal pour les amateurs du genre.

La partie graphique est somptueusement assurée par Leandro Fernandez, qui par un trait semi-réaliste réhaussé par des aplats de couleurs pâles, parvient à saisir parfaitement l’ambiance du récit criminel. Ses personnages sont tous reconnaissables grâce à certains traits caricaturaux, et son encrage lourd finit de poser le décor.

Cela commence à devenir une habitude, la collection Grindhouse tient encore une fois ses promesses !

BD·C'est lundi...·Comics·Manga

C’est lundi, que lisez-vous? #119

septembre 2019

Ce rendez-vous a été initié par Galléane et son principe est de répondre aux trois questions:

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
 
Cliquez sur les vignettes pour aller sur la critique quand il y en a une.
 

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

couv_403282couv_334264couv_389722

skyward-2batmanpanini_22052009_181206Couverture de Luminary -1- Canicule

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

couv_400985

3. Que vais-je lire ensuite ?

couv_393657Couverture de Les 5 Terres -1- couv_403416

Salut à tous et bienvenue sur une nouvelle semaine sur l’Etagère!

J’ai repris la main sur l’actu en me laissant le temps de reprendre les deux derniers Seuls (en souffrance sous ma PAL) avec ma fille et c’est toujours un immense plaisir de lecture que cette série dont les gros nez ne doivent pas tromper. Série ado-adulte diablement intelligente dans son dialogue avec le lecteur et qui dépasse très largement le classement jeunesse… Également repris confortablement Luminary, un des coups de cœur de l’an dernier par le toujours bon (et politique!) Brunschwig avant de me lancer dans le second volume tout juste sorti. Dans les nouveautés, une déception, le second Skyward, qui sans mauvais jeu de mot ne décolle pas, et une non surprise avec le très très bon Appel de Cthulhu par le mangaka Gou Tanabe. Enfin, petit rétro numérique chez Iznéo avec Gotham by gaslight, une variation XIX° siècle de Batman par Mignola, gentil mais aussi vite oublié.

Pour la suite je laisse voir, le planning de publi étant bien rempli je laisse voir venir avec notamment le docu de Guerineau Croke Park et les 5 terres qui m’intrigue depuis quelques temps et emprunté en médiathèque.

Et vous? Lectures encore sages ou vous êtes déjà noyé sous les nouveautés? Comment se porte votre PAL? Tenez-vous vos objectifs ou est-ce que vous êtes en lectures freestyle?

Portez-vous bien et bonne semaine!

 


Rappel des billets de la semaine dernière:

  • Mardi:

Dahaka adore les pizza et continue donc tranquillement ses lectures des Tortues Ninja…

 

  • Mercredi:

Les nouveautés du mercredi sont décidément très bonnes avec ce succulent conte animalier superbement mis en image!

couv_389539

  • Jeudi:

Dernière BD de la très intéressante maison réunionnaise avec cette SF lovecraftienne… 

couv_401958

  • Vendredi:

le vendredi est donc le jour des déceptions puisque après Hope One 2 c’est le second Skyward qui m’a laissé un peu sur ma faim.

skyward-2

  • Samedi:

Très joli premier tome de cette histoire de purificateurs écolo.

couv_401482

  • Dimanche:

Et comme on est déjà en octobre, c’était l’heure du bilan mensuel dimanche!

Le Bilan

J’espère que ces infos back-office vous auront intéressés. N’hésitez pas à poser des questions en commentaires ou par mail et me faire part de vos suggestions sur l’évolution du blog, ce qui vous plaît ou pas. A très vite pour les billets du mois d’octobre!

***·Comics·Nouveau !·Service Presse

TMNT #11: Leatherhead

Onzième volume de 128 pages de la série de Kevin Eastman, Bobby Curnow et Tom Waltz (scénario) et Mateus Santolouco et Dave Watcher (dessin). Parution le 21/08/20 aux éditions HiComics.

bsic journalism

Merci aux éditions HIcomics pour leur confiance.

Crocodile Dandy

Après un dixième tome réussi, voici la suite des rocambolesques aventures des célèbres Tortues Ninja. Alors que Maître Splinter continue sa régence du Clan Foot, Leo, Raph, Donnie et Mike retournent sur l’île où git le Technodrome, gigantesque engin de guerre du Général Krang, laissé après la défaite des Utroms.

Les quatre frères, convoqués sur l’île par leur ami Fugitoïde, vont devoir prendre toutes les précautions car l’île a été terraformée pour n’être habitable que par des Utroms. Sur place, ils vont entreprendre de libérer des Utroms pacifiques, et rencontreront un nouvel allié de circonstance: Leatherhead, un saurien mutant gardien de l’île.

Guerre des clans

Tandis que les Tortues s’échinent à régler la question Utrom, Splinter doit faire face aux machinations ourdies par l’immortelle Kitsune. La Clan Hamato sera-t-il à la hauteur sur les deux fronts ?

Encore une fois, les auteurs s’amusent à nous embarquer dans l’univers fou et décalé des Tortues Ninja, sorte de grand fourre-tout dans lequel des ninjas peuvent côtoyer des extra-terrestres et des pigeons mutants sans que cela ne nuise à la cohérence de l’ensemble. Dans ce tome 11, l’introduction de Leatherhead reprend le caractère ambigu du personnage initial, tantôt ami, tantôt ennemi.

Kevin Eastman et consorts reprennent donc efficacement le lore des TMNT pour refondre une série moderne et bien rythmée, dont les enjeux nous donnent envie de découvrir la suite !

BD·C'est lundi...·Comics·Manga

C’est lundi, que lisez-vous? #118

septembre 2019

Ce rendez-vous a été initié par Galléane et son principe est de répondre aux trois questions:

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
 
Cliquez sur les vignettes pour aller sur la critique quand il y en a une.
 

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

couv_372065luthorcouv_389539

couv_403533couv_401482

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

skyward-2

3. Que vais-je lire ensuite ?

couv_403282couv_400985couv_334264

Salut à tous et bienvenue sur une nouvelle semaine sur l’Etagère!

Il y a des semaines très professionnelles où je suis ma planification de lecture pour équilibrer les rubriques, les nouveautés, les vieilleries,… et d’autres où ça part en live avec des lectures piochées au hasard sur la PAL. J’ai donc commencé (quel tort!) par Origin, série graphiquement somptueuse comme tout Boichi et franchement addictive… jusqu’ici je m’étais assuré d’avoir 2-3 volumes à la maison avant de m’y mettre et là je me retrouve à subir les effets du manque, sueur, insomnie,… Non, plus sérieusement si vous démarrez, prenez quelques tomes d’avance, ça se dévore par trois minimum! Ensuite, après la claque Joker (et la frustration des assez mauvaises critiques blog sur Batman Damned qui me dissuadent de le tenter…) j’ai profité d’Iznéo pour tester le précédent concept de la collaboration Bermejo/azarello… un peu déçu. Dans les nouveautés, trois excellentes choses: le superbe et fort sympathique Tracnar et faribol inspiré du Roman de Renart, la nouvelle série Ki-oon issue du webcomic, Alpi the soul sender qui n’a pas grand chose à envier à l’Atelier des sorciers, excusez du peu, et une nouvelle série courte de chez Soleil au pays des Shaolin, vraiment surprenante.

Je vais enchaîner sur le dernier Gou Tanabe adaptant Lovecraft (excellente série!), le second Skyward qui va nécessiter une relecture du premier, comme pour Luminary dont la qualité du premier m’oblige à être dans de bonnes conditions pour l’entamer. Je vais également essayer de rattraper mon retard sur ma lecture partagée avec ma fille sur Seuls. Après cela je crois que je vais devoir conclure les quatre derniers Origin assez vite avant de reprendre ma PAL de manière un peu plus posée…

Et vous? Lectures encore sages ou vous êtes déjà noyé sous les nouveautés? Comment se porte votre PAL? Tenez-vous vos objectifs ou est-ce que vous êtes en lectures freestyle?

Portez-vous bien et bonne semaine!

 


Rappel des billets de la semaine dernière:

Semaine encore très variée, entre du manga, du polar uchronique, du thriller paranoïaque et des policiers dans le réel.

  • Mardi:

Une nouvelle licence manga moyennement convaincante malgré un pitch très attractif…

  • Mercredi:

Dahaka a entamé avec grand plaisir cette uchronie française revisitant l’histoire coloniale algérienne.

  • Jeudi:

Une nouveauté en mode « DUEL » par le dessinateur d’Alter.

  • Vendredi:

On a fini la semaine par un guide de lecture des meilleurs albums du catalogue Valiant. L’occasion de s’y mettre!

the-valiant-couverture-bliss-comics

  • Samedi:

Une magnifique et très surprenante série manga franco-coréenne inspirée par Game of Thrones. A découvrir!

couv_358382

  • Dimanche:

Et pour finir une bien belle semaine le retour des BD docu et de la fascinante série Homicide de Squarzoni, avant la sortie du tome de conclusion en fin d’année.

couv_294433