BD·C'est lundi...·Comics

C’est lundi, que lisez-vous? #62

septembre 2019

Ce rendez-vous a été initié par Galléane et son principe est de répondre aux trois questions:

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
Cliquez sur les vignettes pour aller sur la critique quand il y en a une.

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

Couverture de Liberty Bessie -1- Un pilote de l'AlabamaCouverture de Télémaque (Toussaint/Ruiz) -2- Aux portes de l'enfer

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

Résultat de recherche d'images pour "the storyteller's dragons"

3. Que vais-je lire ensuite ?

Couverture de Tsugumi Project -1- Tome 1Couverture de Alix Senator -1- Les Aigles de sangCouverture de Talli, Fille de la Lune -2- Tome 2

Rythme estival qui me permet de reprendre les Trouvailles sur de vieilles séries (le plutôt bon Rapaces de Marini et Dufaux). Sinon la bonne surprise Albator de Jérôme Alquié (avant celui de Tarquin!), Télémaque que je savoure de plus en plus à chaque album et la nouveauté Liberty Bessie (en numérique) sympathique mais dont j’attends la suite pour voir.

Pour la suite j’essaye de rattraper quelques SP à la bourre (Storyteller: Dragons et Talli t2). Je me suis laissé tenter par la nouveauté manga Tsugumi Project et je vais commencer la série Alix Senator dégotée sur une opération 48h BD et laissé prendre la poussière depuis…

Ce mois d’août calme permet des lectures plus libres avant l’orgie de la rentrée. Je mets le blog en pause quelques jours. Bonnes lectures, bonnes découvertes pour ceux qui sont encore en vacances.

Et vous? qu’avez-vous découvert? Vos coups de cœur et trouvailles, ça m’intéresse!

Publicités
***·Comics·Manga·Nouveau !·Rapidos·Service Presse

Sushi & Baggles #12

esat-west

  • The old Guard #1 (Rucka, Fernandez, Glénat) – 2019

bsic journalismCritique réalisée pour le programme Super-lecteurs Iznéo.

2743_couv

Le design guerrier, le thème des immortels et le design de couverture associés à un très bon bouche à oreille m’avaient donné très envie de lire ce volume… qui, je dois l’avouer m’a pas mal déçu. Ceci principalement du fait de dessins qui peuvent rappeler ceux des pourtant bons Shipwreck et Moonshine et dont j’aime généralement le style d’encrages très contrastés, mais qui ici pèchent franchement par une technique des visages et des personnages en général. On ne peut pas dire que ces cadrages serrés soient agréables à l’œil alors que la BD porte essentiellement sur ces personnages. Je ne sais si c’est un style recherché ou si le dessinateur atteint ses limites mais c’est très dommageable à la lecture de cette histoire d’un commando immortel trahi par son commanditaire. On retrouve pas mal de Eternal Warrior et Ninjak de chez Valiant dans cet album qui semble être fait pour être décliné en film ou série TV. Une BD d’action, de sang où la Vieille garde en prend plein la tronche et où Greg Rucka (qui aime les immortels!) sait apporter des éléments originaux. Un peu frustrant, The old Guard pourra vous satisfaire si vous n’attachez pas trop d’importance aux dessins, sinon je vous conseille d’attendre la version Netflix qui sera très probablement une grande réussite avec un tel matériau.

note-calvin1note-calvin1


  • Dragon ball super #8 (Toriyama, Toyotaro, Glénat) – 2019

couv_369342

Le titre de ce volume annonce la couleur avec l’éveil de Son Goku! Avec un Jiren qui semble invincible et des Sayan d’un univers 6 étonnant, les auteurs savent ménager un vrai suspens dans un arc qui ne s’y prête guère puisqu’il s’agit d’un Battle Royal où on imagine que Goku gagnera à la fin. Ce qui marche bien ici c’est de savoir dans quel nouvel état le héros parviendra à vaincre certains personnages qui semblent imbattables. Contrairement aux autres grands combats de l’univers DBZ le fait d’alterner entre des dizaines de combattants tous plus originaux (et qui donnent envie de les voir déclinés dans des séries parallèles tant leur design est réussi) permet de maintenir un attrait que les Kaméha et autres cassages de murs pourraient lasser. Le prochain volume terminera cet arc (alors qu’il ne reste plus que deux univers!) et annonce le retour de Jaco et la patrouille galactique. Excellente nouvelle!

note-calvin1note-calvin1note-calvin1

BD·C'est lundi...·Comics

C’est lundi, que lisez-vous? #61

septembre 2019

Ce rendez-vous a été initié par Galléane et son principe est de répondre aux trois questions:

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
Cliquez sur les vignettes pour aller sur la critique quand il y en a une.

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

Couverture de EmpressCouverture de Édouard Manet et Berthe Morisot - Édouard Manet et Berthe Morisot - une passion impressionniste

Couverture de Spider-Man (Marvel Now!) -1- Miles Morales

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

Résultat de recherche d'images pour "the storyteller's dragons"

3. Que vais-je lire ensuite ?

Couverture de Liberty Bessie -1- Un pilote de l'Alabama

Peu de lectures (à la plage c’est pas terrible avec le sable…) mais du très bien avec un bon cru Hermann (avec cet auteur il y a des hauts et des bas), une semi-déception sur l’Empress de Millar et Immonen, le Spider-man de Bendis et Pichelli qui décidément confirme que la série Marvel NOW! est globalement de très bon niveau, enfin un très intéressant album sur la peinture sorti il y a quelques temps déjà. A suivre deux SP, la version Albator de Jérôme Alquié qui est un petit peu obligatoire… et le reste de ma PAL avec pas mal de comics…

Et vous? qu’avez-vous découvert? Vos coups de cœur et trouvailles, ça m’intéresse!

Comics·Mercredi BD·Rétro

Les intrus

BD du mercredi
Comic d’Adrian Tomine
Cornelius (2015) – Optic Nerve (1995), 118 p., one shot.

couv_258637 Cornélius n’est pas le type d’éditeur que je suis. Proche de l’Association et du Requin Marteau, ce petit éditeur édite des BD d’auteurs alternatifs avec une ligne graphique de contraintes chromatiques qu’illustre très bien Les intrus. Très attaché au dessin, ce style (qu’on peut retrouver chez Shiga, Trondheim, Crumb, Blutch,…) m’attire généralement peu, mais le trait de Tomine sur certaines sections, proches de la ligne claire ou des dessins plats que peut utiliser un Adam Hughes m’ont donné envie de le découvrir. Cet album a été emprunté en médiathèque. Il a été sélectionné au festival d’Angoulême, il s’agit du septième recueil publié en France. Tomine est dessinateur de presse et édite un magazine BD, Optic Nerve, donc sont issues les histoires publiées par Cornelius.

Adrian Tomine nous propose six histoires sur les vies médiocres d’américains moyens, tantôt aspirant à un destin d’artiste, tantôt perdus dans un couple mal assorti… Des tranches de vie dépressives sur l’Amérique d’aujourd’hui.

Image associéeLa couverture de ce recueil m’a beaucoup plu avec un design élégant reflétant un peu l’esprit sérigraphie. Le style des six histoires est très différent, entre une première aux textures tramées, celle en quasi noir-et blanc et l’histoire de l’humoriste en gaufrier au dessin d’un trait fin et élégant. Ce qui est certain c’est que le nipo-américain a une vraie facilité de trait et que son dessin est fort maîtrisé, malgré les séquences minimalistes qui empruntent (surtout pour la première histoire du jardinier, la plus drôle) au strip de presse avec des successions de séquences fixes en peu de vignettes. Si cette variété des styles peut déconcerter, elle permet de découvrir les palettes d’un auteur représentatif d’une école graphique et artistique loin des blockbusters du Big Two ou même des comics indépendants made in Image.

https://i0.wp.com/culturemania.fr/img/419/7ac388ddb99623b826ee00598499b405.jpgJ’avoue que le traitement des sujets m’a en revanche un peu déprimé. L’auteur nous propose des vies médiocres, de personnes en difficulté relationnelle, professionnelle, sociale et à l’opposé de l’idéal américain de personnes qui se remontent les manches et réussissent par l’effort. De l’effort il y en a avec le jardinier, la jeune Stand-upeuse qui se donnent les moyens de réussir leur passion et parfois même sont soutenus par leur famille. Mais inlassablement ils échouent tout simplement car ils sont mauvais, médiocres, s’enfoncent dans les mauvais choix. Une vision très triste de l’humanité qui me plaît que moyennement.

L’histoire la plus intéressante est celle de cette étudiante dont la vie bascule lorsqu’elle réalise qu’elle est le sosie d’une star du web X… Sans aucune prise sur ce que pensent les gens d’elle elle comprend que toutes les relations qu’elle entreprendra seront issues de sa ressemblance. Une prédestination très dure mais la jeune fille fait ce qu’il faut pour se sortir de cette situation, jusqu’à rencontrer la personne à l’origine de ses problèmes. Une belle histoire sur les relations humaines d’où sort du positif.Résultat de recherche d'images pour "les intrus tomine"

Tomine parle aussi de lui, au travers de cet étonnant récit du voyage de sa mère du Japon vers les Etats-Unis vu à la première personne, permettant des sortes de Haïkus graphiques… Cet album n’est pas destiné à tout public mais permettra aux curieux de connaître les différentes formes de BD et notamment aux amateurs de strip de découvrir un auteur très représentatif du milieu culturel et intellectuel américain d’aujourd’hui.

note-calvin1note-calvin1note-calvin1

Achetez-le chez njziphxv

 

 

BD·C'est lundi...·Comics

C’est lundi, que lisez-vous? #60

septembre 2019

Ce rendez-vous a été initié par Galléane et son principe est de répondre aux trois questions:

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
Cliquez sur les vignettes pour aller sur la critique quand il y en a une.

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

couv_369031

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

Couverture de Empress

3. Que vais-je lire ensuite ?

Résultat de recherche d'images pour "the storyteller's dragons"Couverture de Spider-Man (Marvel Now!) -1- Miles Morales

Déception avec The Old guard, routine avec DB Super et très bonne surprise avec le docu Break. Je retente un Hermann (auréolé d’un prix à Angoulême, ca doit être bien…). Je profite des vacances pour me lire enfin l’Empress de Millar et Immonen dont j’attends beaucoup, j’enchaînerais sur le SP Kinaye Storyteller et un spider-man déniché pour le dessin de Pichelli. Pour le reste les vacances ne permettent pas vraiment d’anticiper les lectures alors ce sera au feeling!

Bonnes vacances à ceux qui en prennent, n’oubliez pas de lire des BD et on se retrouve sur le blog qui continue son rythme habituel même quand je suis à la plage!

Et vous? qu’avez-vous découvert? Vos coups de cœur et trouvailles, ça m’intéresse!

 

***·Comics·East & West·Nouveau !

Death or glory #1

esat-west

Comic de Rick Remender et Bengal
Urban (2019) – Image (2018), 137 p.
couv_369333

Depuis Tokyo Ghost je suis les publications de Rick Remender presque les yeux fermés. Lorsque les premiers visuels de Death or Glory sont sortis je n’avais pas particulièrement d’attente pourtant, les histoires autour de la culture de la route US ne m’attirant pas vraiment, malgré une couverture très réussie niveau cadrage et colorisation. Le fait d’avoir un frenchie aux dessins a sans doute joué dans la promotion de ce titre et le traditionnel prix de lancement à 10€ chez Urban m’a convaincu de tenter le coup.

Glory a été élevée sur la route, dans la « famille » des routiers indépendants, sortes d’indiens hors de la société et tenant plus que tout à leur liberté. Lorsque son père tombe gravement malade elle décide de passer à l’action. Plongée dans les eaux troubles ds trafiquants d’organes et des policiers corrompus, elle ne pourra compter que sur son sang froid de pilote et son bolide…

Résultat de recherche d'images pour "death or glory bengal"La couverture annonce clairement la couleur: Remender et Bengal vont vous envoyer au pays des routiers et des bolides tunés dans des rodéos endiablés sur l’asphalte du sud américain… sauf ce premier volume d’une série qui s’annonce relativement courte, s’il démarre effectivement sur les chapeaux de roue et ne nous laisse pas deux minutes de répit, est loin de proposer autant de bagnoles et de courses que par exemple le carton de l’an dernier Il faut flinguer Ramirez. Death or Glory se placerait plutôt dans l’esprit des films de Tarantino bien déglingos et trash, voir par certains côtés par Largo Winch et ses fuites endiablées à coup de cadrages décalés. On a donc une histoire de trafic d’organe particulièrement sordide qui se chevauche avec une héroïne décidée coûte que coût à sauver son paternel malade du foi. Foi, organe,… vous l’aurez compris le braquage original va vite dériver sur le terrain des gangs mexicains et notre jolie pilote va montrer tout au long de ces cent pages combien elle encaisse les pains et court plus vite que son ombre.

Résultat de recherche d'images pour "death or glory bengal"L’album démarre dans un Diner par une scène improbable qui nous fait demander si nous ne sommes pas dans une histoire fantastique. Que nenni: si les méchants sont particulièrement dérangés (un batave équipé d’une sorte de lame à l’azote liquide et ses consœurs, l’une aveugle l’autre muettes mais toutes deux férues de machettes king size), Remender nous délivre une intrigue tout ce qu’il y a de plus terre à terre avec pour ambition première l’action et le plaisir. Il insère sur un chapitre le flashback qu’il affectionne (même formule que dans Tokyo Ghost par exemple), utilisant ces quelques pages pour régler le passé des héros et pouvoir reprendre sa course.

Niveau dessin j’avais beaucoup entendu parler de Bengal et dois dire que je suis légèrement déçu. Non que le dessinateur français ne sache dessiner, mais hormis les couleurs et la dynamique indéniablement réussies, le trait vaguement cartoon dans les expressions casse un peu l’aspect grave de l’histoire et nous présente plus Glory comme une énorme veinarde que comme une héroïne badass. Ce premier tome est très correcte, largement au-dessus des standards américains, mais ne brise pas non plus les rétines. Résultat de recherche d'images pour "death or glory bengal"Dans une BD d’action le plus important étant du reste l’efficacité des découpages et sur ce plan c’est aux petits oignons.

Annoncé comme le carton comics de l’année, ce Death or Glory vous procurera du plaisir efficace en vous rappelant les films de gangsters cracra mais ne surprendra pas beaucoup. Disons que pour une mise en route le job est fait avec une galerie de personnages particulièrement réussis pour le panthéon des crapules et une héroïne un peu en retrait et passive. Faisons confiance à Rick Remender, excellent scénariste, pour gérer la progression de son intrigue qui pour l’heure ne dépasse pas de bonnes BD d’action de consommation comme les Hit-girl. Personnellement j’attends un peu plus de cet équipage.

note-calvin1note-calvin1note-calvin1

BD·C'est lundi...·Comics

C’est lundi, que lisez-vous? #59

septembre 2019

Ce rendez-vous a été initié par Galléane et son principe est de répondre aux trois questions:

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
Cliquez sur les vignettes pour aller sur la critique quand il y en a une.

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

couv_369333

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

3. Que vais-je lire ensuite ?

Résultat de recherche d'images pour "the storyteller's dragons"

Lectures très variées la semaine dernière avec une découverte médiathèque très originale même si un peu déprimante (Les intrus), un Docu déniché à l’occasion de ma visite de la géniale expo photo de Steve Mccurry (dessiné par le grand Jung Gi Kim) deux indies très attendus et réussis d’un scénariste que j’adore (Seven to eternity et Death or glory).

Je m’aperçois que c’est un moment US avec presque que des albums d’outre-atlantique. C’est involontaire et correspond aussi à la richesse du comic indé avec notamment Old guard qui me faisait très envie mais dont les dessins m’ont un peu surpris et que je lis du coup en numérique pour voir… Le calme en Europe va me permettre de relire des bonnes séries côté rétro et de vider ma PAL, en prévision de l’orgie de rentrée…

Et vous? qu’avez-vous découvert? Vos coups de cœur et trouvailles, ça m’intéresse!