****·Comics·East & West·Nouveau !·Service Presse

Les seigneurs de la misère

esat-west

Salut la compagnie! Ce n’est pas Halloween mais on commence une semaine spéciale chasse aux monstres avec la chance d’avoir, hasard des sorties, un manga, une BD et un comic de très bonne qualité qui se rassemblent sur cette thématique. On commence donc aujourd’hui par l’univers du Goon chez Eric Powell, avant d’aller chasser le vampire mercredi en compagnie de Nicolas Siner et on finira par un nouveau manga de Mangetsu (la branche manga de Bragelonne), chez les suceurs de sang… Allez on commence c’est par ici:


Comic de Eric Powell
Delcourt (2022), 152 p., one-shot.

couv_440807

bsic journalismMerci aux éditions Delcourt pour leur confiance !

De 2005 à 2015 Eric Powell a dressé les aventures fantastiques du Goon, un gros bras envoyé chasser toutes les créatures de la Nuit que compte l’Amérique. Je précise que je n’ai jamais eu l’occasion de lire cette série que je connais néanmoins de sa (grande) réputation et sur les dessins impressionnants de Powell. Sorte de cousin du Hellboy de Mignola, Goon permet surtout toutes sortes d’aventures dans un monde qu’on aime tant: celui des vampires, zombies et autres invocations qui rappellent que toute cette génération d’auteurs a été élevée à Stephen King et aux Contes de la Crypte.

The Lords of Misery - (EU) Comics by comiXologyAlors que Delcourt sort justement l’intégrale du Goon en de très copieux volumes (on imagine quatre volumes au total), nous arrive la première suite-spin-off qui va mettre Goon et un équipage mal assorti aux prises avec une sorte de Rasputin, nécromant immortel que le groupe occulte des Seigneurs de la Misère, recrutés parmi les plus grands criminels au monde, aura l’obligation de combattre s’ils ne veulent pas voir leur commanditaire s’en prendre à leurs proches… Que de bons sentiments comme on peut le voir et pour qui a déjà parcouru le travail de Powell, on ressent dès le prologue sur la Diabla cet esprit sale gosse qui dit ce qu’il a à dire sans se préoccuper de la bienséance. On sera juste surpris par le caviardage systématique (du comic d’origine je suppose) du langage très fleuri du personnage Atomic Rage qui paraît étrange au regard de la philosophie de l’auteur.

The goon -HS- Les seigneurs de la misèreJe ne m’attarderais pas sur les dessins virtuoses de l’artiste qui propose une grande variété de techniques, tantôt crayonnés bruts, tantôt dessins sépia, tantôt colorisés et qui nous rappellent que Powell est un des tous meilleurs illustrateurs américains en exercice. Ce qui plait dès les toutes premières pages c’est cet art de la simplicité, du droit au but dans un univers pulp qui s’assume entièrement dans tout l’art du cliché. Le prologue sur la Diabla donc nous place dans les meilleurs dispositions tant ce personnage d’esprit vengeur féministe s’imprime comme une des meilleurs surprises depuis longtemps dans la galaxie des héroïnes! On espère qu’elle aura autant plu à son créateur pour lui donner envie de la lancer dans des aventures solo (la discrétion du personnage dans cet album nous laisse plutôt optimiste là-dessus). Outre la Diabla, Powell se plait à nous proposer autant de personnages originaux et qui vont jusqu’à inviter une mise en abyme du genre comics lorsque le gamin loup-garou rencontre celui dont il lit les aventures dans les Les seigneurs de la misère de Eric Powell - BDfugue.comalbum Atomic Rage, celui dont le cerveau atomique lance des rayons destructeurs. Le tout est ficelé dans des dialogues à la fois simples et savoureux de second degré et de morgue.

Après des aventures rocambolesques dans les Carpates, les héros voient la perspective d’une poursuite de leur action se confirmer et une suite à ce volume avec. Au final si l’ambition de ce relativement court album est assez mince, le potentiel de cet attelage est juste énorme et pourrait si Powell le décide, devenir un des comics les plus populaire des prochaines années. Wait and see!

note-calvin1note-calvin1note-calvin1note-calvin1

Publicité

3 commentaires sur “Les seigneurs de la misère

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s