***·BD·Nouveau !·Service Presse

Helle Nice, une vie en vitesse.

Le Docu BD
BD de Giuseppe Manunta
Félès Editions (2021), 126 p., One-shot.

L’ouvrage des jeunes éditions Félès comporte un croquis en intérieur de couverture, un court texte de l’auteur en forme de préface et un cahier final de huit pages comprenant quelques photos et un étonnant lien entre ce projet et des actions de promotion de la vie d’Hélène Delangle. Le tout est totalement fabriqué en France (assez rare pour être souligné) sur un papier très épais et une fabrication royale. Le tout mérite un calvin d’édition.

couv_437101

bsic journalismMerci aux éditions Félès pour cette découverte

Hellé Nice - BD, informations, cotesC’est par l’entremise d’aperçus Instagram que j’ai découvert tout à la fois les éditions Félès, l’artiste italien Giuseppe Manunta (qui avait publié précédemment à feu les Editions du Long bec dont j’avais grandement apprécié la ligne graphique…) et la coureuse automobile Hélène Delangle, personnage typique d’une France des années folles que l’on retrouve sur l’album Joe la pirate. Si Hubert et Virginie Augustin ont pris le parti d’un féminisme homosexuel que la richesse de Marion Carstairs a permis de rendre exubérante de liberté, l’amour de la vitesse, l’absence de tabous et l’envie de se présenter en égale des hommes rassemblent les deux femmes indéniablement.

Ouvrage tout à la gloire de cette danseuse de music-hall peu vêtue qui se hissa de rien à la gloire des compétitions automobiles, Helle Nice reprend le nom d’artiste qu’elle adopta après une rencontre avec un soldat britannique (« elle est nice« ). On pourra reprocher au scénario un enchaînement de séquences que l’on aura parfois du mal à lier et l’impasse sur la jeunesse de la jeune femme qui pourrait expliquer cette envie de bruler la vie. Sans peur, elle fut une athlète réelle qu’un personnage décrit ainsi: dans les sports tout lui réussit. L’album saute ainsi d’amant en amant, tous fascinés par cette beauté, qui l’entraînent dans le monde de la course automobile et les différentes courses auxquelles elle aura participé. Bien peu d’explication de contexte hormis lors d’un passage en Italie fasciste et sur la difficile période de la Guerre qui font de l’ouvrage une sorte d’hagiographie plastique à une époque élégante et à un tempérament indomptable.

Hellé Nice- Une Vie en VitesseCar la partie graphique est absolument superbe et l’auteur une magnifique découverte. Amateur de belles formes il n’oublie pas de croquer les demoiselles dans leur plus simple appareil, avec un sens technique et une mise en couleur directe sublime. Sur le plan du plaisir visuel ce gros volume est donc un ravissement qui place Manunta dans le haut du panier des artistes italiens dans un style proche des argentins Ignacio Noe ou Gabriel Ippoliti. On prend un très grand plaisir à admirer la carlingue des voiture comme des dames, la mise en pli des messieurs et la matière des décors et des objets comme sur un album de Romain Hugault.

Très belle découverte qui souffre des défauts scénaristiques de nombre d’albums de dessinateurs et d’un projet original peut-être un peu trop élogieux, Helle Nice n’en reste pas moins un très bel album qui vous fera découvrir un personnage totalement méconnu, un milieu étonnant et une saveur nostalgique de cette belle France qui connaissait le mot Liberté.

note-calvin1note-calvin1note-calvin1

5 commentaires sur “Helle Nice, une vie en vitesse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s