****·BD·Nouveau !

Sangoma, les damnés de Cape Town

La BD!
BD de Caryl Ferey et Corentin Rouge
Glénat (2021), 144p., one-shot.

couv_431471

L’Apartheid est de l’histoire ancienne… pourtant si proche avec une mémoire encore vive des sud-africains et des tensions politiques entre blancs et noirs qui n’attendent qu’une étincelle pour remettre le feu à la Nation arc-en-ciel. C’est dans ce brasier que l’inspecteur Shepperd, aventurier au sang chaud recherche le meurtrier d’un ouvrier agricole noir…

J’ai découvert le dessinateur Corentin Rouge sur Rio et ai immédiatement été subjugué par la force de son trait, la véracité de ses visages, la précision de ses décors. Comme ses comparses des art décoratifs sa technique mérite les louanges et nous plonge instantanément dans une vérité documentaire digne d’un film. Ca tombe bien, le romancier de polars Caryl Ferey aime comme son collègue les pays du Sud sortis du tiers-monde mais encore touchés par la violence, la pauvreté et un passé rude, avec un style cinématographique qui a poussé Jerome Salle à adapter un de ses romans, Zulu, au cinéma. Sangoma est donc bel et bien un films sur papier, de ce que la BD à de plus proche avec le septième Art.

Sangoma - BD, informations, cotesDès les premières pages on nous plonge dans une chasse au nègre et le fouet qui va avec, histoire de nous maintenir à l’esprit que la fin de l’Apartheid est encore toute fraiche. Le décors navigue entre ces immenses fermes agricoles où le nouveau système égalitaire, comme aux Etats-Unis après l’abolition de l’esclavage, n’a changé que le statut légal des noirs mais aucunement leur condition de vie, soumis au diktat d’employeur des propriétaires blancs. Très vite des séquences à l’Assemblée Nationale nous indiquent que malgré le storytelling de la réconciliation impulsée par Mandela, la possibilité de vivre ensemble reste très compliquée tant nombre de blancs restent revanchards et que les partis noirs radicaux refusent tout nouveau compromis et exigent des restitutions historiques…

Arrive alors dans ce foutoir un des personnages de BD les plus réussis de ces dernières années! Le lieutenant Shane Shepperd est un chaud lapin, un franc-tireur libre comme l’air qui a eu la mauvaise idée de coucher avec la fille du président (noir) du Parlement, elle-même maîtresse du chef du parti Afrikaner… Un joyeux bordel qui semble plus amuser ce cow-boy par ailleurs très compétent qui n’hésite pas à foncer au volant de sa Ford Mustang au cœur de l’enfer, les bidonville du Cape où les balles pleuvent aussi vite que dans les favelas de Rio. Sacré personnage disais-je qui prend vie sous les pinceaux diaboliques de Corentin Rouge et qui donnent envie une fois l’album refermé de poursuivre l’aventure sur toute une série. Espérons que les auteurs seront conscients de la qualité de leur personnage pour donner des petites sœurs à cet album pour le moment prévu comme un one-shot.

https://www.actuabd.com/local/cache-vignettes/L720xH880/sangoma_ville-e2b81.png?1629131856La complexité de la politique sud-africaine n’a rien à envier à celle de la société patchwork faite de mélange inévitable entre les membres de ces groupes que tout devait séparer. Ferey n’est pas naïf en nous montrant nombre de noirs ignares, soit gangsters, soit suiveurs abêtis des sorciers locaux. Le réalisme de ce contexte est marquants et parle autant que les odeurs et poussières que l’on croit ressentir en parcourant les planches. Maîtrisant à la perfection les techniques du récit polar, le scénariste nous embarque dans un format idéal où le dévoilement d’une enquête plus sociale que criminelle (néo-polar oblige) alterne les narrations, les flashback et les grosses séquences d’action dignes d’un grand film policier.

Huilé comme une grosse cylindrée, techniquement parfait, ce gros album allie l’intelligence d’un contexte riche, complexe et l’originalité d’un pays dont on parle finalement peu. Et une excellente occasion de découvrir le travail du fils prodigue Corentin Rouge encore trop peu connu au regard de son talent…

note-calvin1note-calvin1note-calvin1note-calvin1

4 commentaires sur “Sangoma, les damnés de Cape Town

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s