****·BD·Nouveau !·Service Presse

Go west young man

La BD!
BD de Tiburce Oger et collectif.
Grand Angle (2021), 111p., One-shot.

9782818983201_fiche

bsic journalism Merci aux éditions Grand Angle pour leur confiance.

Des guerres coloniales au XVIII° siècle à la veille de la seconde guerre mondiale, la légende de l’Ouest s’étire sur presque deux siècles. Deux siècles faits de Nature sauvage, de sauvagerie, de liberté aussi. Deux siècles où les hommes ont cru en ce nouveau monde où tout était possible. Entre ces dizaines d’hommes, de femmes et d’enfants qui vécurent l’aventure de l’Ouest, un témoin assista à tous ces drames et ces miracles. Une montre d’or qui passa de main en main…

Go West Young Man - BD, informations, cotesQuel casting les amis! Je dois dire que je n’ai jamais été friand des anthologies qui agglomèrent souvent des artistes aux styles très variés tant en qualité qu’en aspect. Sur le modèle américain, si ces regroupements d’histoires courtes sur une thématique commune permettent de découvrir des auteurs absents de notre bibliothèque, ils imposent aussi une qualité très variable et qui ne plait pas toujours. En outre le western en BD n’est pas forcément ma tasse de thé et hormis quelques miracles (je pense au Western de Rosinski/Van Hamme ou au plus récent Jusqu’au dernier), je passe généralement mon chemin. Les auteurs western restent souvent longtemps dans ce genre qui a l’habitude d’arborer un style très classique, un peu ancienne école. Histoire de génération sans doute, lorsque l’Undertaker de Dorison et Meyer est paru je me suis dit que ce serait sans doute l’occasion…

Ainsi lorsque ce Go west a été annoncé on attention a surtout été attirée par les noms annoncés (ils sont tout annoncés sur la couverture ci-dessus). Sincèrement je n’ai jamais vu un regroupement d’une telle qualité! Dans des styles très élégants et assez cohérents, chacun des dessinateurs se fonds parfaitement dans ces histoires vues comme des tranches de l’Ouest, progressant du XVIII° à 1930 dans des décors allant Go West young man - BD, avis, informations, images, albums - BDTheque.comdu Canada au désert du Sud en passant par les grandes plaines et les Rocheuses enneigées. Tous les paysages sont là et Tiburce Oger (qui ne dessine pas sur cet album, après son propre Ghost kid remarqué l’an dernier) insère beaucoup de thèmes classiques de cette si foisonnante période. Le fil rouge de la montre et la progression chronologique permettent de garder un lien entre les différents détenteurs de l’objet et de structurer l’album. Ce n’est pas rien car au sortir de ce gros volume on a véritablement l’impression d’avoir lu une BD et non un simple agglomérat de planches plaisir des yeux. Car les histoires de l’Ouest sont finalement très liées car insérées dans un même univers, un même pays où les distances ne suffisent pas à évacuer la société américaine du XIX° siècle. Les soldats finissent souvent desperados, les Marshall rattrapent toujours les bandits, et les normes sociales ne tiennent pas longtemps dans les possibles de ce continent (presque) vierge.

On sort ainsi de ces quinze histoires conquis, les yeux pleins de lumière et de poussière, un vague gout de sang dans la bouche et avec un seul regret: que Marini n’ait pas pris le temps de proposer sa vision en se contentant de la très belle illustration de couverture.

note-calvin1note-calvin1note-calvin1note-calvin1

2 commentaires sur “Go west young man

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s