***·Actualité·BD·Jeunesse·Nouveau !

Supergroom #2: La Guerre Olympique

Second tome de 82 pages de la série écrite par Fabien Vehlmann et dessinée par Yohann. Parution le 10/09/2021 aux éditions Dupuis, bien sûr.

Panthéon moderne

Après des débuts fracassants, Supergroom le justicier belge, s’est retiré momentanément du game super héroïque, pour plusieurs raisons. Premièrement, sa première aventure, initiée comme une farce, ou du moins une satire du monde moderne, a provoqué des émules involontaires qui ont coûté la vie à Lubna, une jeune idéaliste qui a vu dans le nouveau justicier. Ensuite, il se trouve que le masque du groom cache en réalité notre bon vieux Spirou, qui n’a tout de même pas que ça à faire.

Occupé qu’il est à réduire son empreinte écologique, Spirou sera bien malgré lui happé dans une nouvelle aventure, avec des enjeux toujours aussi élevés: la vie ou la mort !

Incarnant de nouveau Supergroom, Spirou sera catapulté en plein milieu d’une compétition opposant toutes sortes de super-héros, du plus déterminé au plus ubuesque, où tous les coups sont permis. Tout ça serait banal si Supergroom était un..vrai super-héros. Seulement, voilà, en dépit de toute sa bonne volonté, Spirou ne peut pas s’improviser justicier, et fera office, au mieux d’outsider ou de gentil faire-valoir, au pire, de chair à canon…

Alors que les épreuves s’enchaînent, Spirou doit lutter pour sa survie tout en cherchant à percer à jour les commanditaires de la Worldwide Olympic War pour le compte de la B.A.D.A.S.S.

Après un premier tome sympathique qui transposait l’iconographie superhéroïque sur notre bon vieux continent, le groom masqué reprend du service dans un second tome que, en toute franchise, nous n’attendions pas en cette rentrée chargée de parutions en tous genres.

Il faut bien avouer que la greffe a pris pour cette suite, résolument tournée vers le fun et l’action. L’auteur exploite encore davantage les thèmes comics, avec cette fois pléthore de justiciers costumés, dont la plupart tire ses pouvoirs de prouesses technologiques, afin de conserver un aspect vraisemblable, en tous cas au moins autant que le spirouverse classique.

Malgré tout ça, Spirou n’en oublie pas pour autant sa veine écologique, ce qui donne lieu à quelques commentaires bien sentis sur nos modes de vie consuméristes.

La thématique de la battle royale sur une île, quant à elle, fleure le déjà-vu, et le contenu des épreuves peut paraître répétitif dans sa forme, mais rappelle bien, par son nom (Olympic War) l’aspect mythologique des super-héros.

Malgré tout ça, voir Spirou ballotté comme un fétu de paille, regardé avec dédain par ses comparses justiciers, renforçant ainsi son syndrome de l’imposteur, ajoute une touche de dérision à l’ensemble et rend notre célèbre aventurier encore plus attachant.

Ce tome 2 poursuit l’aventure avec dynamisme et humour, deux prérequis pour une bonne série jeunesse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s