BD·C'est lundi...·Comics·Manga

C’est lundi, que lisez-vous? #159

septembre 2019

Ce rendez-vous a été initié par Galléane et son principe est de répondre aux trois questions:

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
 

1. Qu’ai-je lu les semaines passées ?

planches_75851couv_431907bleed-them-dry

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

couv_311595

3. Que vais-je lire ensuite ?

elio-fugitif-2-glenatcouv_428643couv_430401

Salut à tous et bienvenue pour cette nouvelle semaine…

… assez maigre en quantité mais plutôt qualitative. Les brumes écarlates, sublime saga chinoise entre diplomatie médiévale et combats magico-steampunk est une vraie révélation graphique pour moi, un des candidats au titre de plus bel album de cette année et une envie d’aller voir les réalisation précédentes de son auteur. Avec une maquette toujours soignée par Glénat, l’éditeur grenoblois a beau planquer son argent aux Seychelles, sa maison est toujours au top pour dénicher de sacrés talents des quatre coins du monde. Je vous invite vraiment à jeter un œil à ce très bel album. Le coup de cœur de la semaine est le tout à fait inattendu Zizi de l’ange qui outre son titre très marquant propose une magnifique chronique sociale de gens normaux ou presque puisqu’ils sont artistes circassiens. C’est très drôle, passionnant, humain et fort joliment dessiné, je me suis régalé et ai obligé toute la petite famille à le lire dans la foulée (et vous pourrez lire mon avis dès mercredi)! Sur la fin de semaine j’attendais beaucoup la nouvelle pépite de Hicomics et ai été un peu déçu. Non par les planches, vraiment superbes (l’éditeur semble maintenir une barre graphique très haut dans ses sélections) mais par une intrigue one-shot finalement très classique hormis le fait de transposer les vampires dans un contexte SF. Je vous en parle plus en détail dimanche.

Bien décidé à maintenir le rythme hebdo sur les Trouvailles du vendredi je vais m’atteler au très réputé Photographe de Mathausen, par ailleurs dispo en version ciné sur Netflix, avant de faire un rattrapage sur le manga bourrin Elio le fugitif dont le premier tome m’avait paru sympathique et l’anthologie Harley Quinn en retard sur ma PAL. Pour finir je vais essayer d’entamer le gros album luxueux sur la résistante Madeleine Riffaud dont vous avez sans doute entendu parler vue la couverture médiatique et que ne peut être que bien vu que c’est chez Air Libre, par Morvan et dessiné par Bertail

Pour finir ce C’est lundi je vais vous parler des adaptations et de leur perception par le public, après être allé voir le Dune de Denis Villeneuve. Je ne vais pas décortiquer le film mais trouve très intéressant cette occasion de revenir sur le lien entre adaptations, attentes des différents publics et vision subjective au final. Fan absolu du roman qui a été pour moi une révélation tant intellectuelle qu’esthétique et littéraire je n’ai jamais compris que le film de David Lynch soit autant voué aux gémonies depuis si longtemps. J’avais visionné également l’adaptation en mini-série il y a quelques années, qui allait bien plus loin en prolongeant jusqu’aux Enfants de Dune et proposait une vision encore autre. Cela me permet de vous signaler également la version BD dont on dit le plus grand bien, sortie par le très bon duo qui avait travaillé dans l’univers Valliant. Si l’aspect graphique du film de Villeneuve est absolument magistral, j’ai trouvé qu’il restait timide quand à l’univers large décrit dans le bouquin, contrairement à David Lynch qui développait beaucoup plus les personnages centraux et la société-technologie de Dune. Confirmant sa vision ethnologique, Villeneuve cherche à saisir l’ambiance, la lumière, la saveur de l’air, remarquablement décrits. Et lorsqu’on lit les premier échos spectateurs/presse, je suis surpris des éloges qui semble croire à une fidélité de ce film par rapport au matériau d’origine, ce qui n’est selon moi pas plus le cas du précédent film. Seulement, deux auteurs très différents qui ont tenté de poser leurs propres visions de pages de texte sur un grand écran. Ceci rejoint certains débats sur des déceptions de lecteurs sur des séries mythiques (comme une gueule cassée et un gros nez) en oubliant qu’une création est avant tout une proposition personnelle sans cahier des charges, faute de quoi on tombe dans l’industrialisation sans risque mais souvent sans saveur… Une bonne occasion de rappeler que selon moi le spectateur/lecteur devrait se mettre en situation de réception avant d’entamer une lecture faute de quoi il y a de très grandes chances d’être déçu. Dans Dune le vivier de fans aux attentes variables est très important et un certain nombre criera au scandale par exemple sur le changement de sexe du docteur Kynes. Si je n’ai pas saisi le sens de ce changement adopté par Villeneuve, je pense qu’il faut accepter cela comme part d’un tout que nous propose le réalisateur…

 

Je vous laisse sur ces réflexions et vous souhaite une excellente semaine!


 

2 commentaires sur “C’est lundi, que lisez-vous? #159

  1. Tu m’as bien fait rire avec Glénat ^^
    Je partage ta vision des adaptations de Dune et de celle de Villeneuve en particulier, pour moi il offre sa vision, son interprétation, évacuant certains enjeux pour le moment (?) pour plutôt saisir une ambiance qui est son interprétation du roman, vu comme Herbert y est avare en descriptions. Moi, j’ai adoré, ça m’a parlé, mais c’est très Villeneuve et ça ne plaira pas à tout le monde ^^!
    Très belle semaine à toi ☺️

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s