****·BD·Nouveau !·Service Presse

Les veuves électriques #1: deuil atomique.

La BD!
BD de Relom, Geoffroy Damne et Degreff (coul.)
Delcourt (2021), 62p., série en cours.

couv_425104

bsic journalismMerci aux éditions Delcourt pour leur confiance.

A Chissouane la centrale nucléaire fait vivre toute la commune. Aussi quand un accident tue trois employés, pas grand monde ne vient mettre son nez dans les défaillances… sauf les trois veuves qui se retrouvent bien malgré elles transformées en dangereuses militantes radicalisées contre lesquelles la machine répressive mediatico-policière se met en marche…

Les veuves électriques - BD, informations, cotesSacrée surprise que cet album à cheval entre l’humour potache et la charge politique au vitriol tout droit sorti des Vieux Fourneaux. Encore qu’il serait injuste (malgré tout son talent!) de donner à Wilfried Lupano la paternité d’un genre que le magazine Fluide Glacial a érigé en art. Car dans ces Veuves électriques tout respire le Fluide glacial, du sujet au type d’humour appuyé en passant par les dessins… et les auteurs, tous deux habitués à la maison de Gotlieb et Maëster. On se demande juste ce qui a pu se passer pour que cette série atterrisse chez Delcourt. Passons…

les auteurs ne vont pas par quatre chemin puisque dès les toutes premières pages l’accident survient. Tragique certes mais sans oublier d’être drôle dans toutes les situations, l’album enlève toute tension et se donne des airs de Duhamel à cette charge énervée contre un pouvoir politique (et policier!). Les auteurs ne cachent rien puisque si aucun nom de ministre actuel n’est cité on reconnaît bien Macron jouant à cache-cache (ou plutôt touche-touche) avec son garde du corps (toute ressemblance…). Tous plus débiles les uns que les autres, les personnages vont foncer dans un engrenage où surnage juste un peu de compassion pour ces pauvres filles bien nunuches. Les journalistes proclament l’attentat après que le maire se soit malencontreusement pris une pancarte sur la tête, l’expert écolo est déclaré terroriste-misogyne après que ses propos aient été détournés, les ministres se déplacent en avion (fonctionnant au charbon à en croire le panache de fumée qui s’en dégage) et le jeune « Tanguy » va de lâcheté en lâcheté. Notre trio de pieds-nickelés bien que victimes de cet emballement multiplie les absurdités, et on rit franchement à cette succession de scènes que d’autres auraient monté en drame social.

Ce qui plait dans ce deuil atomique c’est la franchise des auteurs qui ne cherchent pas à cacher leur gauchisme derrière leur petit doigt, ce qui fonctionne bien mieux qu’un format thriller pas toujours équilibré. Car derrière la satire c’est bien le gouvernement Macron qui est dénoncé, cette irresponsabilité criminelle qui envoie les policiers bardés de flashball éborgner les militants de tous ordres comme les télé d’info et leur storytelling tout à fait orienté. C’est l’incurie d’une politique nucléaire qui à force de réductions de coûts mets tout le parc de réacteurs en danger (et nous avec!), c’est la faiblesse démocratique de la France d’en bas, soumise à son emploi et que seule une injustice crasse pousse à la révolte. Au vu de la quantité de sujets abordés j’ai même hésité à placer cet album en rubrique documentaire. La farce m’en a dissuadé mais ce premier tome montre que l’humour est souvent capable de dénoncer avec une très grande efficacité.

note-calvin1note-calvin1note-calvin1note-calvin1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s