*****·BD·Nouveau !·Service Presse

Nautilus #1: le théâtre des ombres.

La BD!
BD de Mathieu Mariolle et Guenael Grabowski
Glénat (2021), 56p., série en trois tomes.

La première édition comporte un cahier graphique final et une pos-face du scénariste expliquant la genèse du projet et ses deux références: Jules Verne et Kipling. Les intérieurs de couverture comportent d’ailleurs intelligemment une citation de chacun de ces deux grands auteurs. La quatrième de couverture présente l’illustration du tome deux et annonce une série en trois tomes. Initiative que j’apprécie beaucoup comme vous le savez si vous suivez ce blog. Avec un très joli logo-titre, un titre inspiré et une très belle mise en scène de la couverture de ce premier volume, l’emballage de cette ouverture est on ne peut plus réussi.

couv_423534

Lors d’une mission de filature l’espion britannique Kimball O’Hara se retrouve accusé d’un gigantesque attentat qui coule un navire où se trouvait l’élite russo-britannique dans l’Inde coloniale. Devenu l’ennemi public numéro un, il se trouve contraint de fuir à la recherche d’un fantôme seul à même de l’emmener dans les profondeurs du port pour récupérer les preuves de son innocence et éviter par incidence une guerre entre les deux empires. Un fantôme qui se nomme « personne »…

Nautilus - Le théâtre des ombres Tome 01 - Nautilus - Mathieu Mariolle,  Guénaël Grabowski - cartonné - Achat Livre | fnacOn ne compte plus les tentatives d’adaptation et de poursuite fantasmée de l’ouvre de Jules Verne qui impulsa chez nombre d’auteurs l’envie de raconter (et dessiner) des histoires. Si la plus réussie des mises en image du Nautilus et de son célèbre capitaine revient sans aucun doute à Richard Fleischer sur son film de 1954, un récent projet tombé à l’eau a attisé des envies chez nombres d’auteurs de BD… Le film de Christophe Gans sur lequel a travaillé le chef de file d’une génération d’artistes, Mathieu Lauffray, a créé une immense frustration et remis une pièce dans la machine à idée… on ne va pas s’en plaindre! Et après bien peu de projets aboutis, l’auteur de l’excellent Blue note et le débutant Guenaël Grabowski (lancé par Thimothée Montaigne… coloriste lui-même de Lauffray sur Long John Silver) nous offre sur ce premier tome un espoir au souffle d’aventure et de magie que l’on n’attendait plus!

La grande idée de Mariolle est d’avoir principalement prolongé un roman méconnu de l’auteur du Livre de la Jungle, auquel il a interfacé une suite de l’île mystérieuse. Ainsi il évite les attendus et une familiarité en nous maintenant tout le long de l’album un certain mystère tant sur le personnage de Némo que sur le héros lui-même, découvert en pleine opération. Hormis ceux qui auront lu le livre de Kipling, les lecteurs découvriront ainsi progressivement au fil d’échanges avec ses interlocuteurs (et chasseurs!) qui est ce personnage aux airs d’Indiana Jones mâtiné de Corto Maltese. Si l’introduction est un peu brutale et déstabilisante, cette longue chasse dans les superbes paysages indiens puis le blanc de Russie nous happe comme un grand film d’aventure en cochant tout ce que l’on aime: une cheffe de la police qui a un contentieux ancien avec Kim (que l’on ne nous révèle pas encore), une prison monumentale et poisseuse aux fins-fonds de l’empire russe, des trains indiens sur des itinéraires vertigineux, un fils à retrouver et un mystérieux prisonnier… Le vent de Dumas et de tous les romans d’aventure de l’âge classique soufflent sur cet album qui revêt quelques petites fautes graphiques mais sait nous emporter dans ses cadrages et ses encrages de grande qualité. Sachant maintenir beaucoup de mystère en révélant juste ce qu’il faut pour nous titiller, le scénariste pose une structure quasi-parfaite sur son histoire, se payant le luxe d’une grande variété de décors, d’ambiances et nous abandonne juste quand il faut: sur la découverte du fantastique vaisseau…

Le théâtre des ombres est une entrée en matière quasi-parfaite qui laisse entrevoir une série magnifique avec toutes les clés en main, y compris un dessinateur débutant déjà fort doué et qui risque de progresser dans les années à venir!

note-calvin1note-calvin1note-calvin1note-calvin1note-calvin1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s