**·BD·Nouveau !·Rapidos·Service Presse

L’homme sans sourire

La BD!
BD de Stéphane Louis, Stéphane Hirlemann et Vera Daviet (coul.)
Grand Angle (2021), 72p., one-shot.

bsic journalismMerci aux éditions Grand Angle pour leur confiance.

BD L'HOMME SANS SOURIRE

Dans la ville du roi le rire est interdit et réprimé par la Police du rire. Nourrisson rigolard, Hubert s’est retrouvé torturé à sa naissance et recousu pour lui interdire tout sourire. Des années plus tard le frère déchu du roi fomente depuis les bas-fonds une révolution qui nécessitera l’implication de la princesse et de son amoureux secret, le pauvre Hubert…

Résultat de recherche d'images pour "hirlemann homme sans sourire"Cette couverture, une des plus réussies de l’année dernière et ce titre m’avaient accroché dès sa première annonce de sortie sans connaître particulièrement le pitch de cet album d’un scénariste très éclectique et qui propose régulièrement des projets originaux. Les fables dystopiques sont souvent intéressantes par leur propos politique et contestataire en miroir de notre société.

Malheureusement sous le vernis tout à fait référencé (on pense évidemment au Roi et l’Oiseau ainsi qu’à la galaxie de paraboles sur le totalitarisme) se cache un projet tout à fait personnel (voir autobiographique) de l’auteur qui en oublie du coup ses gammes dans le déroulé d’une bonne histoire. Le projet porte une certaine ambition dans l’originalité du récit, basé sur un narrateur omniprésent et un jeu de rimes, pas forcément brillant mais qui donne une touche sympathique aux textes. Comme souvent dans ce genre de cas d’histoire simple la pagination ne fait pas forcément du bien, avec presque un double album qui étire ces effets de langue et ces architectures vertigineuses dans une ville rétro-futuriste.

Pour son premier album Stephane Hirlemann s’en sort plutôt bien avec des personnage de farce dans un design totalitaire fait d’éléments industriels, d’uniformes de cuir et de zeppelins parcourant le ciel d’une ville très réussie. La verticalité des planches est efficace bien que seulement graphique, le rôle du dessin se perdant un peu dans un propos qui tarde à venir.

Résultat de recherche d'images pour "hirlemann homme sans sourire"Car le principal problème de cet album est qu’il tarde à se dévoiler. Jusqu’aux toutes dernières pages. Le scénariste en est conscient en nous reprenant en main plusieurs fois via son narrateur pour nous dire de ne pas nous lasser, que la conclusion arrive et que tout est prévu. Du coup on se retrouve titillé par cette adresse directe qui rompt le quatrième mur et l’on tient bon… sans autres élément auquel s’intéresser, faute d’un héros (ou anti-héros) identifié et avec une intrigue annoncée très vite (le coup d’État du frère) et qui traîne franchement à arriver. Rien n’est fait pour nous intéresser à la princesse malgré son tempérament lumineux, Hubert est insignifiant jusqu’au bout et les deux frères n’évoluent pas suffisamment pour nous donner envie de suivre leur affrontement. Du coup seule la promesse du narrateur nous tient un tant soi peu en haleine, jusqu’à un épilogue surprenant… mais qui ne m’a pas du tout convaincu à titre personnel, comme vous l’avez compris en lisant cette chronique.

Le concept gonflé pourra intéresser certains lecteurs mais sur le plan du récit l’auteur passe à côté de son public, laissant son dessinateur malheureusement un peu démuni. Le potentiel graphique aurait pu maintenir le projet mais de bonnes idées (visibles dans le cahier graphique) semblent avoir été écartées pour un design plus habituel dans la thématique dystopie totalitaire. On ressort à la fin de la lecture avec l’impression d’avoir assisté à une thérapie personnelle qui ne s’adresse pas à un public, avec un certain ennui. Dommage.

note-calvin1note-calvin1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s