****·BD·Nouveau !·Service Presse

Sheïd tome 1: le piège de Mafate

La BD!

Premier tome de 46 pages d’une série écrite et dessinée par Philippe Pellet, parution le 04/11/20 aux éditions Drakoo.

bsic journalismMerci aux éditions Drakoo pour leur confiance.

Mafate, nid d’espions

Après des mois de navigation, Sheïd, mercenaire rugueux mais combinard, rentre à Mafate, la capitale de l’Empire, pour y régler ses affaires courantes avec Mhaus, son commanditaire. En effet, depuis qu’il a quitté les légions impériales, Sheïd vit de chasse à la prime et autres missions que la morale réprouverait sans doute, dépensant ses soldes en substances psychoactives et en compagnie féminine tarifée.

Ce Sheïd ignore, c’est qu’à Mafate se jouent des affaires politiques liées à la résurgence d’un culte ancien maniant une puissance destructrice normalement réservée à une élite. A peine débarqué de son bâtiment volant, Sheid se voir confier une mission relativement simple: enlever un vieil archéologue objecteur de conscience, en opposition avec le pouvoir central.

Seul contre tous

Bien évidemment, les choses ne seront pas aussi simples que Sheïd ne l’aurait souhaité. A cause d’une rivalité mesquine, la mission tourne mal et le vieil archéologue ne survivra pas à la tentative de rapt. Sa petite-fille en revanche, en réchappera et finira sous la protection du mercenaire réticent.

Désormais pourchassé par les soldats de l’Empire et par les sbires de Mhaus, Sheid est donc aussi affublée de la petite Nyl, qui, de surcroît, détient des informations capitales pour les dirigeants de Mafate. Le baroudeur et la jeune fille risquent de ne pas survivre si facilement cette traque impitoyable.

Les duos badass/enfant sont assez répandus en fiction. Le badass est très souvent un homme, viril et combatif, tandis que l’enfant est plus souvent une fille. Si ce duo est si populaire, c’est sans doute à cause des archétypes et stéréotypes qu’il convoque, le masculin y étant représenté comme une force protectrice et tourmentée tandis que le féminin y est mis en avant comme pur mais ayant besoin de protection. La complémentarité du duo fonctionne donc pleinement (malgré les stéréotypes de genre), ce qui explique donc qu’on le retrouve dans plusieurs médias: Lone Wolf and Cub, Piccolo et Gohan dans Dragon Ball Z, Léon et Mathilda,ou encore True Grit, Terminator 2, Code Mercury, Les Mondes de Ralph, Logan…

Les exemples ne manquent pas, Sheïd reprend donc la formule à la lettre pour ce premier tome. L’action est néanmoins au rendez-vous, l’auteur profitant ainsi de sa grande expérience pour créer un univers cohérent grâce à des enjeux clairement établis. Les décors sont dessinés avec brio et ornent quelques pages véritablement somptueuses. Les personnages ne sont pas en reste, notamment grâce à des visages réalistes et très expressifs.

Philippe Pellet maîtrise donc son trait et son scénario, ce qui augure une suite de qualité sur le reste de la série.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s