****·Comics·East & West·Nouveau !·Service Presse

Invisible Kingdom #1: Le Sentier

Premier tome de 120 pages d’une série écrite par G. Willow Wilson et dessinée par Christian Ward. Parution le 14/10/20 en France chez HiComics

bsic journalism

Merci aux éditions Hicomics pour leur confiance.

ÉCONOMIE DE LA FOI

Lux sait ce qui est bon pour vous. Lux, en quelques clics seulement, peut faire votre bonheur en vous prodiguant tout ce que vous désirez. Les bottes antigravité qui feront parler de vous au bureau ? Pas besoin d’attendre votre anniversaire, Lux peut vous les dénicher n’importe où dans la galaxie. L’écran plat dont vous rêvez depuis une semaine ? Plus besoin d’attendre, il est déjà sur le pas de votre porte, prêt à être déballé. 

Grix sait déjà tout ça. Non pas qu’elle y croit, mais elle sait que la mégacorporation fera tout son possible pour inonder le marché de ses produits en les rendant indispensables aux yeux de ses clients, avant de leur livrer sans délai partout dans le système solaire. Grix est une sorte de livreuse de l’extrême, embarqué dans son vaisseau le Sundog, épaulée par un équipage disparate de personnalités marginales. Habituée aux galères, elle est néanmoins heureuse de pouvoir compter sur ce job, qui lui permet de garder son petit frère avec elle, même si cela implique de travailler non-stop pour un salaire de misère, dans des conditions qui confinent à l’esclavage. 

Vess, elle, n’a rien connu de tout ça. Issue d’une famille aisée, elle a pris le contre-pied de son éducation et décidé de rejoindre le culte de la Renonciation, une religion prépondérante dans le système solaire. La Renonciation exhorte ses initiés à se détacher du monde matériel et de la surconsommation suggérée par Lux, pour se rapprocher du Royaume Invisible, où seule la foi et la pureté de l’esprit comptent, pas l’accumulation des biens. Depuis toujours, Vess est animée par une foi inébranlable qui la conduit à rejoindre le culte interplanétaire, malgré l’assentiment de ses parents. 

Ce fragile équilibre, ce sourd antagonisme entre Lux et la Renonciation, va être remis en question lorsque, chacune de son coté, Grix et Lux vont lever le voile sur une conspiration qui pourrait bien lier les deux entités dans le mensonge. Grix va dès lors entamer une course ventre-à-terre pour sa survie et celle de son équipage, tandis que Vess devra faire le choix entre l’obéissance aveugle à sa mère supérieure et la quête de vérité.

Jesus he buys me

La quête de Vérité est un pan inévitable de la psyché humaine moderne. Longtemps, elle fut détenue par quelques initiés, puis répandue verticalement aux pauvres âmes pour le salut du plus grand nombre. Les différentes églises qui se sont succédées ou qui cohabitent encore aujourd’hui se veulent toutes dépositaires de la seule et unique Vérité sur le monde qui nous entoure. Cependant, aujourd’hui, la Vérité n’est plus simplement une quête spirituelle. A mesure que le monde progresse dans la modernité, l’information se complexifie, et avec elle, la notion même de Vérité. Chacun peut détenir la sienne, certains peuvent même jouer avec de façon si convaincante qu’elle finira par perdre son caractère objectif. 

Au milieu de cet affaiblissement de la Vérité, il ne reste plus aux individus qu’à étouffer leurs questionnements existentiels à grands renforts d’achats en ligne. Là où la Vérité était autrefois révélée, du haut vers le bas, elle nous est aujourd’hui jetée en pâture, dans des petites boîtes en carton dont le contenu est censé nous rappeler le meilleur moyen d’obtenir la salut. Si la religion est l’opium proverbial du peuple, la consommation en est assurément devenue la morphine. 

G. Willow Wilson a voulu, dans son Royaume Invisible, nous mener à une réflexion -pas si subtile, certes, mais comment l’être dans ces circonstances-sur les dérives consuméristes du monde moderne, tout en n’hésitant pas à attaquer l’institution religieuse. Ici, le thème centrale de la série est une collusion secrète entre les deux, une corruption de l’une par l’autre. Dans quel but ? Que couvrent les mensonges de Lux et de la Renonciation ? Espérons que le tome 2 nous donnera quelques pistes sur les enjeux réels de cette mascarade. 

Si les thèmes abordés par G. Willow Wilson paraissent riches et profonds, ils sont pour le moment drapés dans une histoire généreuse en action, courses-poursuites et batailles spatiales. Les dessins de Christian Ward sont très bons, bien qu’honnêtement je les aie trouvés légèrement surcotés (Ward a néanmoins gagné l’Eisner Award 2020 du meilleur artiste numérique).

Une bien belle découverte qui nous amène à nous interroger sur notre monde, vivement la suite ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s