***·BD·Jeunesse·Nouveau !·Service Presse

Les Géants #1: Erin

bsic journalism

Premier tome de 45 pages d’une série en 6 tomes, écrite par Lylian et dessinée par Paul Drouin. Parution le 26/08/2020 aux éditions Glénat.

Merci aux éditions Glénat pour leur confiance.

Comme beaucoup de séries jeunesses, Glénat propose un joli habillage pour cet album avec titre gauffré, vernis sélectif en première et quatrième de couverture et une annonce des couvertures des six volumes dès le verso. L’intérieur de couverture présente les six géants avec mise en lumière de celui de l’album qui nous intéresse, un prologue très efficace avec une arrivée de la page de titre en cinémascope avant d’enchaîner sur l’intrigue. Entrée en matière efficace qui se conclut par six parques-page cartonnés très jolis et une page d’annonce du prochain tome. Édition très travaillés et très réussie. Pour une publication jeunesse je suis sur qu’une fiche de personnages en plus aurait été grandement appréciée par les jeunes lecteurs!

L’algarade des Titans

La jeune Erin traverse une période difficile. Seule survivante de l’accident qui coûta la vie à ses parents, elle a été recueillie par des membres de sa famille qui tentent, en vain bien sûr, d’apaiser ses tourments. Seule face à son chagrin, Erin se réfugie dans sa passion pour son jardin, et le lien particulier qu’elle entretient avec les plantes dont elle prend soin quotidiennement.

Alors qu’elle subit une fois de plus les brimades d’un groupe de brutes, la jeune écossaise se rend compte que son attachement pour la nature semble réciproque. En effet, lorsqu’elle s’enfuit dans la forêt, les arbres eux-mêmes s’interposent pour la protéger ! Ce n’est que peu de temps après qu’Erin fait la rencontre de Yrso, un géant élémentaire personnifiant la Nature, avec lequel elle nouera un étonnant lien de symbiose.

Pendant ce temps, au Groenland, les équipes du milliardaire Calvin Crossland mettent la main sur un autre Géant endormi sous la glace, dont la haute stature cache de biens noirs desseins.

Une fille et son Géant

Ce premier tome des Géants nous plonge sans préavis dans un univers fantastique construit sur un ton résolument balisé « jeunesse » mais possédant par ailleurs ses cotés sombres. La première lecture m’a évoqué

Erin - (Paul Drouin / Lylian) - Aventure-Action [LIBRAIRIE M'ENFIN, une  librairie du réseau Canal BD]

quelques références assez surprenantes: la scène des arbres protecteurs m’a rappelé une certaine scène du film La Nurse, tandis que l’introduction avec le monstre prisonnier de la glace fait penser au préquel de The Thing (l’horreur en moins). L’intervention d’une corporation anonyme et malveillante déterminée à séparer la protagoniste de son nouvel ami extraordinaire avec lequel elle a un lien unique, ce serait plutôt à E.T qu’on le doit. Quant au Géants eux-mêmes, ont pourrait les rapprocher des fameux Titans de la mythologie, mais également ceux de l’Attaque des Titans, par la façon qu’ils ont d’être « pilotés » par un humain enchâssé dans leur monumentale carcasse.

L’histoire de Lylian nous présente d’emblée une protagoniste sympathique et attachante. Cette sympathie est causée autant par le deuil qu’elle traverse que par la résilience dont elle tâche de faire preuve. Le reste de l’aventure révèle suffisamment d’informations pour accrocher le lecteur tout en conservant suffisamment de billes pour la suite. On aime quand les scénaristes ne prennent pas les jeunes lecteurs pour des idiots et construisent des histoires avec de vrais méchants et des ramifications inspirées des séries TV. La mise en scène fonctionne très bien en alternant les séquences intimistes avec la famille ou dans l’esprit du géant et les grosses actions déjà vues dans tous les gros blockbusters hollywoodiens. Avec une histoire qui avance vite, beaucoup de révélations, les auteurs sont généreux et l’on se demande comment cet album va se raccrocher aux enfants et aux géants des autres volumes sans nous perdre. Le package semble pourtant très solide (avec une parution rapprochée), une colorisation jeunesse efficace et des schémas bien rodés pour une série sur de bons rails pour devenir un succès de librairie.

Billet écrit à quatre mains par Dahaka et Blondin.

note-calvin1
note-calvin1
note-calvin1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s