**·Manga·Numérique·Rapidos

Lecture COVID: Berserk #1

esat-west

Les sources de lectures Covid que j’ai identifié sont les suivantes (vérifier sur les sites la durée de disponibilité variable). Si vous avez un compte Iznéo, les promo sont basculées mais en vrac entre les promo payantes et les véritables gratuits). N’hésitez pas à signaler en commentaire de ce billet des liens intéressants vers d’autres éditeurs!


couv_297286

Manga de Kentaro Miura
Glénat (1996-2019), série en cours (40 volumes)

badge numeriqueBerserk est considéré comme un monument par une bonne partie des lecteurs assidus de manga, un peu comme l’est Elric pour la fantasy en occident… Je vais sans doute me faire conspuer à cette comparaison entre deux univers que je maîtrise et connais très mal mais le parallèle m’est venu assez vite après avoir terminé ce premier tome (et ma lecture de l’adaptation en cours du plus célèbre albinos de la littérature). L’atmosphère glauquissime, les démons visqueux omniprésents et le antihéros violent et désintéressé du sort de ses semblables se retrouvent dans les deux œuvres.

Ce premier tome nous présente donc le héros, dont la caractéristique est d’être doté d’un bras métallique portant une arbalète à répétition et surtout, icône absolue du manga, une épée, que dis-je, un arbre de métal de deux mètres de long sur cinquante centimètres de large qu’il utilise pour découper allègrement tout ce qui se place en travers de sa route… Parti en quête de vengeance (on ne sait pas encore laquelle), il semble invulnérable aux attaques des démons qui parcourent le pays et refuse l’aide d’une petite fée qu’il a délivré des griffes de méchants. On ne s’ennuie pas lors de la lecture de cette introduction, du reste fort mal dessinée (le manga date du milieu des années 90) et très fournie en combats violents et démembrements. L’aura sulfureuse qui entoure ce manga n’y est sans doute pas pour rien dans sa notoriété et je dois dire que cela m’a laissé de marbre, assez peu friand que je suis de la fameuse culture « monstrueuse » qui parsème nombre de mangas et anime. Les dialogues, pas franchement subtiles, sont parsemés d’humour noir et d’un esprit sadique qui fait l’ADN du manga. Par tous ces aspects cette lecture ne m’a pas convaincu (mais il paraît que les dessins s’améliorent grandement par la suite…).

L’apprenti Otaku vient justement de publier un guide de lecture de la série, que je vous conseille vivement si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure. Pour ma part, suivant ses conseils, j’irais sans doute jusqu’à la fin des trois tomes d’introduction pour voir si le virus m’aura attrapé…

note-calvin1note-calvin1

Achetez le sur Decitre, librairie en ligne, achat et vente livres

7 commentaires sur “Lecture COVID: Berserk #1

  1. Je me permets de réagir un tout petit peu.
    Pour ce qui est de la date de parution du manga, on l’a eu en France dans les années 90 mais la publication japonaise a commencé fin des années 1980.
    Sinon, jai peur qu’au bout de 3 tomes tu n’aimes pas davantage car il y a une unité dans ce premier arc.
    C’est vrai que les dialogues en font trop, et je me demande si ça ne vient pas de la traduction, car elle est souvent critiquée chez les fans de Berserk, sur ce point ça s’améliore d’ailleurs aussi par la suite.

    Personnellement, j’avais tout de suite accroché au style du manga, mais c’est bien plus tard que j’ai fini par être totalement subjugué. Du coup je crains quand même que tu continue de ne pas adhérer.
    Le mieux serait peut-être que tu les trouve en médiathèque car si tu passe par la case achat, pas sûr que tu tienne jusqu’au moment où ça devient vraiment dingue.

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour ton avis. j’ai constaté que les mangas des années 80 sont assez datés graphiquement. Même un Shirow (qui était le haut du panier) peut sembler un peu vieillot aujourd’hui. Je vais essayer un ou deux tomes supplémentaires en numérique probablement.

      J'aime

      1. C’est clair que certains mangeront une esthétique propre à leur période de sortie. Pour Berserk, comme la série dure depuis plus de 30 ans, l’esthétique de Miura n’a fait que s’affiner en plus de se mettre à diapason de son époque. D’ailleurs arrivé à un stade, Berserk est souvent cité parmi les plus beaux mangas, ce qui n’est pas évident au début de la série, j’en convient.

        Aimé par 2 personnes

  2. Salut 🙂

    Je n’ai jamais compris non plus l’engouement autour de ce manga… Sur Amazon, tous les commentaires sont élogieux. J’avais acheté les deux premiers tomes, que j’ai lu. Quand on est aux toilettes, ça peut occuper, mais pas de quoi fouetter un chat…

    Dessins effectivement pas géniaux, mais surtout, scénario au ras des pâquerettes et dialogues très simplissimes, sans compter la trame très répétitive « je rencontre des ennemis, je les tue, et bis repetita »…

    J’ai rapidement arrêté car je trouvais que je perdais mon temps et mon argent.

    Aimé par 1 personne

    1. Je pense qu’il y a un vrai écart de culture, de génération et d’attentes entre les lecteurs de BD et de manga. C’est plus perméable avec le comic (encore que, ce lectorat reste très « fanbase »). Du coup c’est un des paris de ce blog et de cette année d’arriver à intéresser des lecteurs BD et manga. Je ne sais pas si c’est raisonnable et compatible mais perso j’aime la BD et de la bonne il y en a aussi au japon (sans non plus tomber dans le Taniguchi qui est pour moi plus de la franco-belge que du manga). Pour l’instant mes top restent Shirow, Akira, Dragon ball, Ajin et les œuvres de Shin’ichi Sakamoto (Ascension et Innocent).

      Aimé par 1 personne

      1. La syite directe de Innocent. Meme qualité que Innocent. J’ai jiste commencé mais je trouve ca un peu moins percutant sur le theme de la peine de mort que le debut d’Innocent.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s