***·BD·Nouveau !·Rapidos

Detox #1: le déni

La BD!
BD de Jim et Antonin Gallo
Grand Angle (2019), 70 p. 1 volume paru sur 2.

couv_362474mediathequeOuvrage grand format avec une très jolie illustration un peu trompeuse mais accrocheuse. L’album se conclut par des notes d’intention de Jim.

Le bien nommé Mathias d’Ogremont bouffe la vie à 1000 à l’heure. Patron débordé, il est connecté en permanence et profite sans états d’âme de ce que lui apporte cette société speed et consumériste. Jusqu’à ce qu’un décès le ramène à sa condition d’être humain, le fasse douter. Il se rend alors à un mystérieux stage de « détox » conseillé par une amie. Là il découvre un enfer fait de purge au romarin, de nature, de castration de 4G… Et le pire c’est qu’il est volontaire!

Je découvre avec cet album l’univers graphique et thématique de Jim, auteur à succès depuis quelques séries comme Une nuit à Rome ou l’Érection. Pas du tout mon univers mais les sujets liés à notre société en transition me parlent et les dessins (mais surtout la colorisation en quasi-bichromie) sont plutôt agréables. L’auteur, qu’il dessine ou non, parvient à s’associer à des dessinateurs au style toujours proches, si bien qu’il est difficile de savoir qui dessine…

Résultat de recherche d'images pour "detox jim"J’avoue avoir été surpris par ce premier tome puisque l’image de couverture peut laisser penser à un homme apaisé recherchant à se ressourcer… alors que nous avons un album proche de la comédie et qui semblerait presque calibré pour une future adaptation cinoche pour laquelle on passe sa lecture à imaginer un acteur pour le personnage principal. Il faut dire que l’enchaînement de la vie de yuppie assumée, de la crise puis de l’immersion brutale dans un milieu d’allumés mystico-écolo est familier des comédies à la françaises. Le style graphique réaliste très classique renforce cette atmosphère et il faut attendre les échanges avec les trois chevelus organisateurs du stage pour trouver des cases aux effets BD gagesques à base de rencontre avec une chèvre, de dos coincé et autre resquille clandestine… Passée la surprise on rit, même si la critique sociétale s’en trouve très fortement atténuée. On ne sait si l’élément sérieux est gardé pour le second tome mais l’aspect caricatural du stage fait basculer la BD dans une farce plus proche d’un Duhamel que des Vieux fourneaux. L’histoire avec la femme voilée commençant à peine en fin de volume peut laisser penser une plus grande profondeur et on attend un peu plus d’acide sur cet anti-héros finalement pas si con comparé à ses « adversaires » baba-cool.

En attendant la suite Detox reste une très bonne lecture détente pas très méchante mais suffisamment drôle et jolie pour justifier votre intérêt.

note-calvin11-32note-calvin11-32note-calvin11-32

Achetez le sur Decitre, librairie en ligne, achat et vente livres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s