***·BD·Jeunesse·Nouveau !·Service Presse

Les enfants de la colère #2

Rufus Stewart

Cette  rubrique vise à présenter un album jeunesse  en regard croisé parent/enfants. Mes deux zozo parlent donc d’un album en mode question-réponse, puis vous trouverez en fin d’article mon avis dans un format plus classique. En espérant que ça vous plaise. N’hésitez pas à me donner votre avis et idées sur la formule en commentaires!

  • Ma fille c’est « Talia » (c’est un pseudo): à douze ans elle aime beaucoup Buddy Longway, La Rose écarlate, les Mythics, Harmony, les carnets de Cerise, Dragon Ball ou Flying Witch…
  • Mon fils c’est Jean-Pédrovitch: à  quatorze ans il a déjà lu une grosse partie de ma bdthèque, notamment Radiant, Universal War 1&2, Thorgal, Blake et Mortimer, Largo Winch,…

BD de Damian et Nico Naranjo
Ankama (2020) volume 2/2

bsic journalismMerci à Ankama pour leur confiance.

Résultat de recherche d'images pour "bdgest les enfants de la colère tome 2"La critique du premier volume est lisible ici.

Après l’attaque surprise de la base du Nord par les méchas des enfants les liens semblent s’être soudés, alors que l’offensive finale se prépare. Les adversaires d’hier rentrent dans le rang et le rapport de force semble se retourner…

Salut les enfants. On retrouve donc la bande de Kir pour un dernier volume plein d’action… Parlez-nous de cette conclusion et votre avis par rapport au premier…

Jean-pé: Je l’ai trouvé aussi bien. Dans le premier c’était un peu facile, à partir du moment où ils avaient leurs robots ils défonçaient tout. Ici ils décident se s’en passer pour ne plus aller à la guerre. Par contre il n’y a pas beaucoup de changements. C’est la même histoire qui se continue.

Talia: Oui, c’est plus difficile. Ils se blessent et sont obligés de faire des choix, obligés par l’attaque des méchants.

Qui sont les méchants désormais et que sont devenus ceux du premier tome?

20200209_163121.jpgTalia: Lia était la meilleure pilote des méchants et est finalement passée du coté des résistants. Son chef est remplacé par un nouveau capitaine du Nord. Désormais ils pilotent les méchas directement et plus à distance.

Jean-pé: Il y a une inversion des méchants: Lia la méchante du premier tome passe avec eux alors qu’ils se fâchent avec le père de Kir. Et le patron de Bechtech envoie une nouvelle équipe remplacer la première défaillante.

 

 

Est-ce que vous avez vu une évolution dans les relations entre les enfants depuis le volume précédent?

Talia: Au début Marek jouait solo et maintenant il joue le collectif…

20200209_164547.jpgJean-pé: … et grâce à Wira ils ont un nouvel allié pour leurs rendez-vous, dans la salle de jeu où ils peuvent s’entraîner.

Talia: Zoya était plutôt peureuse et là elle devient courageuse et c’est elle qui va faire gagner la bataille!

Finalement qu’est-ce qui les fait gagner?

Talia: Lia les a aidé et il y a plus de Méchas, c’est plus équilibré.

Jean-pé: Le combat précédent a provoqué une rébellion dans la population et ils sont aidés, les gens sont moins résignés. Les méchants ne sont pas soudés et se concurrencent au lieu de mettre leurs forces ensemble…

Talia: … comme Marek travaille avec ses copains désormais ça inverse le rapport de force car les enfants sont soudés, eux.

Jean-pé: Quand ils découvrent que ce sont de vrais pilotes ils sont surpris. Ils donnaient leur maximum car ils croyaient n’avoir affaire qu’à des machines pilotées à distance et étaient sans pitié.


Voilà pour le retour des enfants… et le vieux qu’est-ce qu’il en dit?

20200209_164526.jpgCe second et dernier tome démarre de façon surprenante puisqu’il nous plonge en plein milieu de l’action dans la suite immédiate de la fin de précédent. C’est un peu étonnant et aurait sans doute justifié un seul one-shot d’autant que cette conclusion est quasi exclusivement sous le signe de la baston de robots. Sur ce plan les gamins en auront plein les yeux et les auteurs ont montré précédemment leur efficacité dans ces grosses batailles toutes en couleur et formes rondes qui nous rappellent furieusement une chambres de gosse… Avec son esthétique de dessin-animé, Les enfants de la colère fait mouche auprès du public ciblé. Difficile donc de parler de ce tome qui, pris indépendamment peut sembler moins riche que le précédent quand aux thèmes abordés, mais en tant que seconde jambe de l’édifice est totalement cohérent, comme la longue bataille  finale d’un blockbuster Marvel. Je conseille donc de lire les deux tomes comme un seul volume en imaginant bien vite la parution d’une intégrale comme Ankama le fait souvent.

A partir de 9 ans.

note-calvin1note-calvin1note-calvin1

Achetez-le chez njziphxv

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s