***·BD·Jeunesse·Nouveau !·Rapidos·Service Presse

Les sisters #14: juré, craché, menti!

BD de Cazenove et William
Bamboo (2019), 48p., série en cours.

bsic journalismMerci aux éditions Bamboo pour leur fidélité.

9782818967362

Le quatorzième album des Sisters propose quarante-trois histoires d’une page chacune avec pour thème assez bien respecté les mensonges de Marine, la petite « sister ». L’intérieur de couverture est dessiné et les deux dernières pages présentent des pub pour les albums jeunesse de chez Bamboo. A noter qu’outre les nombreuses adaptations en roman, albums issus de la série TV et autres goodies que l’éditeur est très fort pour développer, les deux auteurs ont transposé leurs deux personnages dans une série super-héroïque à la manière du Spif le spationaute de Calvin et Hobbes.

J’entends parler de la série Les sisters par ma fille (Talia qui participe aux rubriques l’Avis des kids) depuis pas mal de temps et profite de la sortie du dernier tome pour plonger dans cet univers de sales gosses qui rappelle bien sur Calvin et Hobbes, le Petit Spirou ou encore les Gnomes de Troy. A l’origine le dessinateur William croquait les bêtises de ses filles sur son blog, ce qui est devenu une BD puis un dessin-animé très populaire. La série est centrée sur les deux filles, Wendy la grande collégienne et Marine (ce qui fait W et M Résultat de recherche d'images pour "les sisters 14 juré craché"comme Mario et Wario…) la petite peste qui passe son temps à déformer la langue et à énerver sa grande « sister ». On est donc sur le format classique de l’humour avec une scène par page. Ce qui m’a marqué, outre l’humour évident, ce sont les références permanentes, tant aux BD des auteurs (la série Tizombi) qu’à la BD dans son ensemble. On trouve par exemple des figures familières dans le parc où se promènent les filles (un petit garçon et son chien roux et un autre blond avec un tigre…. ça ne vous rappelle rien?) et les coins supérieurs des pages sont habités par Puduk, le doudou de Marins qui vit des aventures parallèles et muettes à la manière de la coccinelle de Gotlib.

Alors après quatorze albums à recycler un concept c’est parfois redondant mais le format court évite l’essoufflement et si les dessins sont vraiment agréables et m’ont surpris par leur maîtrise, les blagues familières font mouche chaque fois notamment pour tous les parents qui y verront sans aucun doute une part de leur quotidien. L’univers familier autour des licornes ou du pied nu de Marine participent au plaisir de lecture. Généralement dans ces séries au long cours tant que les auteurs se font plaisir ça marche, et avec les Sisters ça semble être le cas!

note-calvin1note-calvin1note-calvin1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s