BD·Bilan·Comics·Manga

Bilan du semestre

Beaucoup d’imprévu dans ces six premiers mois BD et quelques jolies découvertes. Quelques albums inclus dans ce bilan sont sorti en 2018 mais, pour Reconquêtes cela m’a permis de découvrir le talent incroyable de François Miville-Deschênes qui a sorti récemment avec le même scénariste un Zaroff qui n’est pas passé inaperçu. Découverte également sur Luminary qui m’a attiré par sa couverture et m’a scotché par son traitement général où l’on ne peut séparer dessin et scénario. Les Cinq branches de coton noir fût un carton de l’an dernier, que je présente donc avec un an de retard mais il m’aurait paru étrange de ne pas en parler dans ce bilan tant il est puissant.

Dans les grosses sorties attendues l’adaptation des Nympheas noirs est très réussie et permet de se préparer à la version de Conan de Cassegrain qui semble monter en puissance cette année. Conan toujours avec celui de Virginie Augustin (et qui ne permet toujours pas de départager la version NB et couleur…). La bigleuse de Duhamel est, elle, aussi réussie et drôle que son artiste du Retour.

Revenons aux découvertes: l’artbook de Frederik Peeters me permet de mettre le nez dans son univers et sa technique sans faille avec Saccage. Le dernier dragon est une vraie surprise tant je m’attendais à de la fantasy habituelle: outre des dessins très sympa, l’univers proposé par Pécau est une vraie originalité dans un genre hyper-balisé. Côté OBNI le Iran Revolution de Michel Setboun chez mon partenaire Les Arènes mérite vraiment que vous vous y attardiez tant le travail visuel à partir de photos historiques perturbe et fascine.

J’ai noté Volcano Trash mais l’ensemble du catalogue du jeune éditeur Kinaye mérite votre attention (je chronique les sorties dans la rubrique L’avis des kids le dimanche). Dessous de Bones sorti chez feu-Sandawe (éditeur en crowdfunding qui a mis la clé sous la porte sans que l’on sache pourquoi…) est une vraie révélation graphique dans un univers lovecraftien classique. J’espère sincèrement qu’il trouvera un repreneur pour terminer sa série. Autre lovecrafterie avec l’adaptation très réussie des Montagnes hallucinées par un mangaka, avec magnifique édition simili cuir.

couv_361433couv_350530couv_354356couv_361269couv_315505couv_357321couv_358211couv_365856couv_319410couv_351840

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s