***·BD·Mercredi BD

Giant

BD du mercredi
BD de Mikael
Dargaud (2017-2018), série terminée en 2 tomes, 54 p./volume.

couv_302371couv_319790

J’avais vu passer à sa sortie ces très belles couvertures inspirantes, montrant le travail des noirs de l’auteur et le contexte de la grande Dépression à New-York. Ayant lu auparavant l’excellent Blue Note portant un peu sur le même thème (la destinée d’un costaud mystérieux dans le New-York de la Prohibition) je me suis laissé tenter par cette série aux très bons échos presse et dont la fausse suite, Bootlack, sort ce printemps chez le même éditeur.

Dans la Dépression il y a des hordes de chômeurs et d’immigrants attirés par les feux de l’Amérique, mais il y a aussi des riches qui mènent une course aux plus hauts grattes-ciel. Cela fait de l’emploi, dangereux mais rémunérateur et crée des sociétés d’ouvriers rassemblées par nationalité. Parmi eux il y a « Giant », l’irlandais quasi muet. C’est son histoire qui nous est contée…

Résultat de recherche d'images pour "giant mikael"Le problème avec les BD dont on parle beaucoup c’est qu’on attend un chef d’oeuvre à chaque fois. C’est parfois le cas, mais la plupart du temps on a « juste » de très bonnes BD… C’est un peu ce qui se passe avec ce diptyque Giant qui emprunte un chemin déjà très balisé, celui de la Dépression américaine dont l’iconographie a été allègrement diffusée par la photo et le cinéma. Difficile ensuite de trouver un élément qui justifiera cette énième vision, tant ces plans de gamins jouant dans le jet des bouches d’incendie, ces ouvriers en salopettes trop grandes et ces villes entre noir et miroir font partie de l’imaginaire collectif!

L’ouvrage commence d’ailleurs sur ce cliché mythique d’ouvriers déjeunant sur une poutre suspendue pendant la construction du Rockfeller Center et c’est le point de départ de cet album qui vise à nous conter les dessous de l’image: qui était le photographe, qui étaient les ouvriers, quelle était leur vie et le pourquoi de leur arrivée à New-York. En prenant pour focus un colosse mystérieux, l’auteur instaure un mystère nécessaire au déroulement de sa photographie. L’homme qui manie le pistolet pneumatique destiné à enfoncer les rivets est de celui que l’on ne titille pas. Il sait être protecteur avec son nouveau partenaire d’équipe, un jeune idéaliste beau parleur, pour peu qu’on ne lui pose pas de questions sur son passé. C’est à ce moment que l’on découvre une correspondance avec Mary-Anne, une irlandaise restée au pays et dont les lettres indiquent une grande proximité. Mari? Frère? Le lecteur est titillé par de nombreuses questions que Mikaël délie subtilement tout au long de ses deux tomes. Sur ce plan le scénario est très habile et parfaitement rythmé.

Résultat de recherche d'images pour "giant mikael"Côté dessin j’ai été un peu déçu en comparaison de l’album de Mickaël Bourgoin, dont le trait est plus organique, plus râpeux et reflète ces espaces sales d’une Amérique à peine sortie du tiers-monde. Intrinsèquement il n’y a rien à reprocher à Mikaël, qui propose des planches aux beaux plans très encrés, suffisamment proches de nos attentes sans tomber dans le fan-service. Simplement, comme dit plus haut, il arrive après beaucoup de très bons travaux et pour comparer à l’album précédent on constate sans doute la différence entre un auteur autodidacte et un autre formé à Emile Cohl…. le diable est dans les détails.

Giant propose une bonne histoire, une époque et un lieu passionnants, dispose de bons dessins et de deux couvertures très marquantes. Il rate néanmoins l’excellence par un petit manque d’originalité, par une touche d’auteur qui permettrait à l’album de dépasser la carte postale. Par de nombreux moments (lorsqu’on aborde la photographe) on n’en est pas loin. Mais ce Giant reste trop longtemps une image, une figure manquant un peu de contenu qui empêche le lecteur de s’impliquer dans sa lecture. Je recommande néanmoins ce diptyque qui est une très bonne lecture pour qui s’intéresse à ce sujet, mais qui n’est pas l’ouvrage majeur dont certains ont parlé.

note-calvin1note-calvin1note-calvin1

Achetez-le chez njziphxv

2 commentaires sur “Giant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s